Recettes traditionnelles

'Kitchen Garden Cookbook' offre de l'aide pour faire pousser des produits à la maison

'Kitchen Garden Cookbook' offre de l'aide pour faire pousser des produits à la maison


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Un jour, le terme « de la ferme à la table » cessera d'exister, non pas parce que la philosophie qui le sous-tend sera passée de mode, mais parce qu'il deviendra la norme. Jusque-là, cependant, en tant que cuisiniers à domicile, nous pouvons aller plus loin que les chefs éco-responsables : en créant notre propre jardin. celle de Jeanne Kelley Livre de cuisine potager (Weldon Owen, 25 $) vise à montrer aux lecteurs comment commencer, avec des conseils utiles et des recettes organisées par saison.

Le livre couvre les bases, y compris où placer votre jardin, comment préparer le sol et comment arroser les plantes, pour ne citer que quelques exemples. Elle donne également des conseils plus précis en fonction des produits de saison appréciés. Vous voulez savoir comment planter des radis ? Kelley couvre tout, de quand planter les graines à comment les planter et quand et comment les récolter, et elle fait de même pour les tomates, la citrouille, les asperges et à peu près n'importe quelle autre plante couverte dans le livre. Mais il ne s'agit pas que de plantes. Si vous avez déjà rêvé d'élever vos propres abeilles ou poulets, Kelley en parle aussi, et c'est fascinant.

Il est vrai que l'entretien d'un jardin d'arrière-cour demande beaucoup de travail, surtout s'il neige là où vous habitez. Vous pouvez cependant considérer les recettes magnifiquement photographiées du livre comme une motivation pour continuer à vous brancher, même si vos premiers efforts ne sont pas un énorme succès. Le meilleur vient au moment de la récolte, lorsque vous récoltez les fruits de ce que vous semez : des produits frais et abondants prêts à être cueillis. Et obtenir un rabais important sur votre facture d'épicerie n'est qu'un bonus supplémentaire.

Soupe à l'oignon avec bacon, herbes d'hiver et gruyavant

Chaude et réconfortante, cette variante de la soupe à l'oignon traditionnelle est une proposition bienvenue au cœur de l'hiver. (Photo gracieuseté de Ray Kachatorian)

Trois petits pois avec orge, piment et ail vert

Sambal oelek donne non seulement une touche épicée à cette merveilleuse salade printanière, mais aussi une acidité qui joue joliment sur les feuilles de lime Kaffir. (Photo publiée avec l'aimable autorisation de Ray Kachatorian)

Salade de farro, maïs et haricots verts au fromage de chèvre

La générosité de l'été est pleinement mise en valeur dans cette salade, qui est suffisamment consistante pour servir de repas complet grâce au farro. (Photo gracieuseté de Ray Kachatorian)

Will Budiaman est l'éditeur de recettes chez The Daily Meal. Suivez-le sur Twitter @WillBudiaman.


'Kitchen Garden Cookbook' offre de l'aide pour faire pousser des produits à la maison - Recettes


NOUVEAU - JUSTE PUBLIÉ !
LE LIVRE DE CUISINE DU JARDIN RENEE

LE LIVRE DE CUISINE DU JARDIN RENEE combine des conseils d'experts en jardinage et de délicieuses recettes qui mettent en valeur les couleurs et les saveurs des produits du potager fraîchement cueillis. Que vous soyez un jardinier débutant ou expérimenté ou que vous fassiez vos achats sur un marché de producteurs, les conseils de jardinage de Renee vous aideront à cultiver chaque légume et herbe à la perfection.

Les 300 recettes faciles à préparer offrent de nouvelles idées pour profiter de la générosité du jardin et sont classées par ordre alphabétique par type de légumes, pratiques à utiliser pour des idées de cuisine lorsque vous récoltez dans le jardin ou faites vos courses au marché.

Ces plats nutritifs, colorés et savoureux seront vos favoris pour les repas de tous les jours et les occasions spéciales, illustrant la conviction de Renee que les plaisirs de cultiver des ingrédients frais sont complétés par une bonne préparation et une pleine appréciation des résultats.

De merveilleuses aquarelles de légumes et d'herbes créées par notre artiste de sachets, Mimi Osborne, sont présentées tout au long de ce livre magnifiquement conçu.

LIVRE DE CUISINE JARDIN RENEE - COFFRET CADEAU

Recettes d'un potager

Il n'y a rien de tel que le goût de vos propres produits cultivés à la maison, frais du jardin, mais même si votre prime vient du magasin ou du marché de producteurs locaux, la collection originale de Renee de près de 300 délicieuses recettes vous inspirera de bonnes idées pour utiliser des légumes frais, des herbes parfumées et des fleurs comestibles dans la cuisine de tous les jours.


Plus de recettes d'un potager

Chaque semaine de la saison de croissance, la gourou du jardinage et cuisinière Renee Shepherd examine le choix de la générosité de son jardin, puis se réunit avec le co-auteur Fran Raboff pour planifier des recettes qui tirent le meilleur parti de chaque récolte. Leur deuxième livre de cuisine, Plus de recettes d'un potager, propose 300 recettes différentes, totalement inédites et délicieuses avec une large gamme de légumes, d'herbes aromatiques et de spécialités du jardin.

Que vous soyez d'humeur pour un copieux Soupe aux haricots noirs des Caraïbes, pommes de terre rôties à l'ail caramélisé, tarte aux tomates fraîches, salsa au cantaloup, des plats simples mais élégants comme Margarita au poulet ou alors Artichauts farcis à l'italienne, ou des tentations comme Barres à la citrouille et au gingembre et Sablés à la Lavande, ce livre offre d'excellents résultats que vous apprécierez à chaque fois.

Recettes de nos livres de cuisine :


Renee & Garden Cookbook plus
votre choix d'une collection de graines
Coffret cadeau 29,70 $ (rég. 33,00 $)
Sélectionnez la collection :


Le livre de cuisine Renee's Garden plus
votre choix d'une collection de graines
28,71 $ (rég. 31,90 $)
Sélectionnez la collection :


DEUX livres de cuisine plus
votre choix d'une collection de graines
35,86 $ (rég. 39,85 $)
Sélectionnez la collection :


Le potager

S'il y a eu une issue positive au confinement chez nous depuis un an, c'est bien la montée en puissance de notre quête d'autosuffisance face à la rareté réelle ou perçue. Beaucoup d'entre nous ont commencé à faire du pain pour la première fois et à cuisiner à partir de zéro comme grand-mère l'a fait en 2014 et un nombre record d'entre nous a commencé à cultiver notre propre nourriture.

Un an plus tard, certains de nos nouveaux enthousiasmes se sont peut-être estompés (combien de levain peut contenir un congélateur ?), mais cultiver notre propre nourriture est plus populaire que jamais au point où les vendeurs de semences peuvent emballer les choses assez rapidement. pour répondre à la demande.

Le potager, c'est-à-dire la culture des légumes, des herbes et des fruits qui entrent dans les repas que nous préparons, était autrefois un mode de vie naturel. Mais à mesure que nous nous approvisionnions de plus en plus dans les épiceries, cultiver la nôtre est devenu un passe-temps plutôt qu'une nécessité. Même avec l'augmentation des achats sur les marchés fermiers pour se rapprocher de la source, il y a toujours quelqu'un d'autre qui cultive la nourriture.

La popularité continue du jardinage maraîcher un an après le début de la pandémie suggère que les gens ont découvert quelque chose que nous, les jardiniers, connaissons depuis toujours. Il s'avère que le jardinage est également un excellent moyen d'échapper à l'actualité, de réduire le stress, d'acquérir un sentiment d'accomplissement et de nourrir votre ménage en même temps. Et en plus, si vous avez commencé à jardiner l'année dernière, cela signifie que vous avez commencé à jeter les bases d'une compétence permanente que vous pouvez continuer à développer cette année et la suivante. S'il y a une chose que vous apprenez en tant que jardinier, c'est qu'il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre.

Que vous soyez nouveau dans le jardinage, que vous vouliez vous rafraîchir avant de creuser ou que vous cherchiez de l'inspiration pour le jardin de cette année, vous trouverez plein d'idées et de conseils pratiques dans ce tout premier guide du potager. Au fur et à mesure que vous faites défiler et explorez les sujets, vous trouverez des articles écrits par des jardiniers amateurs pour des jardiniers amateurs, partageant des conseils pratiques sur ce qu'il faut faire pousser et comment le faire pousser, peu importe si vous jardinez en pot ou dans votre jardin. . Nous vous souhaitons une bonne récolte et la plus verte des pouces verts.


Le livre de cuisine Herbfarm

Il n'y a pas si longtemps, le persil était la seule herbe fraîche disponible pour la plupart des cuisiniers américains. Aujourd'hui, on trouve des bouquets d'origan et de romarin frais dans presque tous les supermarchés, le basilic et la menthe poussent abondamment dans les arrière-cours d'un océan à l'autre, et les jardineries proposent des pots de géraniums comestibles et de thym citron. Mais une fois que ces herbes arrivent dans la cuisine, la question inévitable se pose : maintenant, qu'est-ce que j'en fais ? Voici enfin le premier livre de cuisine vraiment complet qui couvre tous les aspects de la culture, de la manipulation et de la cuisine avec des herbes fraîches.

Jerry Traunfeld a grandi dans la cuisine et le jardinage dans le Maryland, mais ce n'est que dans les années 1980, après avoir obtenu son diplôme de la California Culinary Academy et travaillé au restaurant Jeremiah Tower's Stars à San Francisco, qu'il a commencé à tester l'incroyable potentiel de la cuisine aux herbes. . Au cours de la dernière décennie, Jerry Traunfeld a été chef à The Herbfarm, un restaurant enchanté entouré de jardins potagers et niché dans les contreforts pluvieux des montagnes Cascade, à l'est de Seattle. Ses brillants menus à base d'herbes à neuf plats ont fait des réservations au Herbfarm parmi les plus convoités du pays.

Désireux de révéler sa magie aux cuisiniers amateurs, Jerry Traunfeld partage 200 de ses meilleures recettes dans Le livre de cuisine Herbfarm. Écrit avec passion, humour et un souci du détail qui rend ce livre assez spécial, Le livre de cuisine Herbfarm explique tout, de la façon de reconnaître les herbes dans votre supermarché à la façon d'infuser un pot de miel avec la saveur de la lavande fraîche. Les recettes comprennent une gamme complète de plats allant des soupes, salades, œufs, pâtes et risotto, légumes, volailles, poissons, viandes, pains et desserts aux sauces, glaces, sorbets, chutneys, vinaigres et fleurs confites. Du côté familier, les recettes de poulet rôti au laurier et de salade d'asperges rôties à la sauge frite sont expliquées avec le type de détail qui garantit que le poulet sera humide et imprégné de la saveur de la baie et des asperges complétées par le délicat croquant de la sauge. Côté roman, vous trouverez des plats aussi insolites que les huîtres sur la demi-coquille avec glace au citron Varbana et tarte à la rhubarbe et à l'angélique.

Une mine d'informations, Le livre de cuisine Herbfarm contient un glossaire de 27 des herbes culinaires et des fleurs comestibles les plus courantes un guide définitif sur la culture d'herbes dans un jardin, un terrain en ville ou sur un rebord de fenêtre une liste de l'USDA a des zones de rusticité comment récolter, nettoyer et conserver les herbes fraîches un tableau des exigences de croissance, comprenant le cycle de vie de chaque herbe, la hauteur, les besoins de taille et de croissance, et le nombre de plantes à cultiver pour une cuisine moyenne et un tableau de cuisine avec des herbes fraîches, avec les parties de l'herbe utilisée, les caractéristiques de saveur, la quantité d'herbe hachée pour six portions, et les meilleurs partenaires à base de plantes.

Le livre de cuisine Herbfarm est le livre le plus complet, inspiré et utile sur la cuisine aux herbes jamais écrit.


Livré avec amour de Corée

Une tasse de thé supplémentaire pour le changement lors de la Journée internationale du thé

Le chef des insectes explique comment manger des insectes

Le chef Alain Ducasse quitte le Plaza Athénée après deux décennies

Les chocolats pourraient être un produit de la déforestation illégale

« C'est une feuille jaune avec des veines rouges. Et c'est l'une des choses les plus sexy que vous puissiez imaginer », dit-il. « Nous nous disons : « Mon Dieu, c'est plus beau que tout ce que nous avons fait exprès ! » »

Vous ne trouverez peut-être pas les plantes particulièrement sexy jusqu'à ce que vous parliez à Jones et que vous saisissiez son enthousiasme contagieux pour l'agriculture. C'est un expérimentateur acharné, prêt à essayer de nouvelles techniques, de nouvelles idées et de nouvelles saveurs.

« Il y a littéralement des milliers de plantes et de légumes à explorer », dit-il. "Nous avons un dicton selon lequel nous essayons de travailler en harmonie avec Mère Nature plutôt que d'essayer de la déjouer."

Les connaissances approfondies de Jones sur les légumes et leur culture sont bientôt disponibles via Le jardin du chef : un guide moderne des légumes communs et inhabituels - avec des recettes. Le beau livre de 640 pages est à parts égales une bible de référence végétale, des mémoires de famille et une collection de recettes. Il sort le 27 avril.

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

« Dans le livre, nous essayons vraiment de rechercher différentes manières d'utiliser les plantes en Amérique. Nous pensons en quelque sorte de manière unidimensionnelle », dit-il. « Nous faisons de la moelle osseuse. Pourquoi ne pouvons-nous pas faire de la moelle végétale ? »

Jones est le visage de The Chef's Garden, une ferme familiale durable de 350 acres à Huron qui fournit aux chefs du monde entier des légumes de saison, des micro-pousses, des herbes et des fleurs comestibles.

Nommez un chef étoilé et il y a de fortes chances qu'ils aient fait affaire avec Le Jardin du Chef : José Andrés, Alain Ducasse, Daniel Boulud, Thomas Keller et Ferran Adrià, parmi eux. Avec son air accueillant, sa salopette en denim emblématique et son nœud papillon rouge, Jones est également devenu une célébrité.

Le Jardin du Chef cultive 700 sortes de légumes, avec 150 à 200 autres en essais. Il y a un laboratoire où les scientifiques analysent le sol et les graines, et il y a aussi l'Institut des légumes culinaires, qui attire 600 chefs invités par an pour partager leurs connaissances et cuisiner ensemble.

Les lecteurs du livre découvriront de nouvelles façons de préparer les légumes, du céleri-rave au chou-fleur, et découvriront des ingrédients plus inhabituels comme les graines de carotte, la renouée et les gousses de radis.

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

« Pendant plusieurs milliers d'années, nous n'avons toujours mangé que le haut de la plante de carotte. Ce n'est qu'au cours des cent dernières années que nous avons commencé à manger le bas de la carotte. Maintenant, personne ne mange le dessus », dit Jones.

La ferme de Jones est entourée de fermes commerciales de 5 000 acres, et il fait les choses différemment : au lieu de produits chimiques, il utilise 15 espèces de cultures de couverture pour reconstituer le sol. Il soutient que les agriculteurs américains se sont égarés en matière d'alimentation et de santé.

« Je ne frappe pas les autres agriculteurs. Ils suivent le modèle qui existe et c'est de maintenir les coûts aussi bas que possible et les tonnes par acre aussi élevées que possible. Il ne s'agit pas de l'intégrité de la plante. Il s'agit des tonnes par acre », dit-il. "Nous sommes une bande de canards étranges ici, c'est sûr."

Avant tout, Jones met l'accent sur le goût et la réduction des déchets. Il se tourne vers les Européens, qui ont appris au fil des siècles de lutte contre l'insécurité alimentaire à utiliser chaque partie de leurs animaux.

Prenez la queue de bœuf, un aliment paysan depuis des années. « Ils ont trouvé d'excellentes façons de préparer de bons plats avec la saveur de la queue de bœuf. Et puis Thomas Keller vient ici et met une queue de bœuf dans une assiette et c'est 90 dollars.

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Jones veut mettre en valeur les légumes, et le livre propose des options attrayantes et savoureuses, de la courge pochée au beurre avec graines de chanvre et coriandre à la pomme de terre Pierogi avec chips d'oignon caramélisées.

Le livre a un avant-propos écrit par Andres et est co-écrit avec Kristin Donnelly, avec des recettes de Jamie Simpson. Lucia Watson, éditrice du livre pour Avery, dit que c'est opportun.

« Les légumes sont de plus en plus au centre de notre assiette. Et c'est en quelque sorte de là que vient toute la cuisine passionnante – expérimenter avec les légumes », dit-elle.

« Cela donne aux cuisiniers à domicile une fenêtre incroyable sur cela et une ressource incroyable. Cela leur présente des légumes dont ils n'ont peut-être pas entendu parler auparavant, mais ils voient sur leur marché fermier et pensent : « Et si j'apportais ça à la maison ? Que ferais-je faire avec ?' Et cela leur fait aussi regarder les légumes qu'ils tiennent pour acquis.

Jones a hérité de son amour de l'agriculture de son père et garde un pied dans le passé - il admire ce que les agriculteurs avant lui ont accompli et vénère les vieilles machines agricoles - tout en adoptant la technologie moderne pour des choses comme l'analyse et la distribution des récoltes.

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

« Mon père avait un dicton selon lequel la seule chose que nous essayons de faire est de devenir aussi bons que les producteurs l'étaient il y a 100 ans. C'était un engrais pré-chimique, pré-synthétique, faisant tourner la terre, reconstruisant le sol », dit-il.

COVID-19 a été un signal d'alarme pour que Jones se diversifie depuis que The Chef's Kitchen a vu ses liens avec les chefs et les croisiéristes rompus lorsque ces entreprises ont fermé. Depuis, la ferme est passée à la livraison à domicile à l'échelle nationale et a ouvert un marché fermier en attendant que les restaurants rebondissent.

Mais Jones, toujours optimiste, voit une lueur d'espoir même en cas de pandémie : il y a eu une vague de personnes intéressées à cultiver leur propre nourriture et à planter des légumes.

« Les enfants imitent le comportement des parents. Et devine quoi? Les parents ont planté des jardins et les enfants ont voulu aller aider. Et quand un enfant fait pousser une carotte et qu'il la retire, même s'il ne l'aimait pas avant, il est plus intéressé à essayer une carotte", dit-il. trouve ces bonnes choses.


Le livre de cuisine Great Dixter Aaron Bertelsen

Prix ​​radié 49,95 $ AUD Prix ​​29,97 $ AUD Prix ​​radié 49,95 $ CAD Prix ​​29,97 $ CAD Prix ​​barré &euro29.95 Prix ​​&euro17,97 Prix ​​barré £24.95 Prix ​​&livre14.97 Prix ​​barré T39.95 Prix ​​T23.97 Prix ​​radié 39,95 $ US Prix ​​USD$23.97

Options de cadeaux disponibles à la caisse

Recettes saisonnières et guides de plantation experts de Great Dixter, le jardin de campagne anglais par excellence de Christopher Lloyd

Le livre de cuisine Great Dixter propose soixante-dix recettes de saison simples et délicieuses du potager de Great Dixter, la maison et le jardin historiques situés aux confins du Kent et du Sussex. Les plats inclus vont des classiques anglais tels que la tarte au poulet et aux poireaux, le crumble aux pommes et le chutney de betteraves rouges, aux recettes contemporaines comme le chou frisé croustillant au sel de mer et la shakshuka. Dixter était la demeure du jardinier et écrivain vénéré et très influent, Christopher Lloyd, et un certain nombre de recettes de ce livre ont été tirées des cahiers de cuisine personnels de la famille Lloyd. Avec des guides de culture de plus de vingt variétés de légumes et de fruits pour accompagner les recettes, ce livre pratique et accessible enrichit les cuisines et la vie des cuisiniers à domicile et des jardiniers du monde entier.

Caractéristiques:

  • Format : Relié
  • Taille : 270 x 205 mm (10 5/8 x 8 1/8 po)
  • Pages : 240 pages
  • Illustrations : 150 illustrations
  • ISBN : 9780714874005

Originaire de Nouvelle-Zélande et formé à Kew Gardens, Aaron Bertelsen a rejoint Great Dixter en 2005 en tant qu'étudiant et il y travaille comme maraîcher et cuisinier depuis 2007.

Toutes les redevances du livre seront reversées par l'auteur au Great Dixter Charitable Trust.

"Rempli de conseils de plantation et de recettes avant-gardistes [The Great Dixter Cookbook] est le guide parfait pour les jardiniers amateurs, les habitués des marchés fermiers ou tous ceux qui souhaitent explorer la saisonnalité de leur cuisine." —Nourriture et vin

"Nous donne un aperçu du célèbre potager." —Tory Burch Quotidien

"Nous emmène au-delà du jardin d'agrément et dans la cuisine."—Ville et pays

"Une ressource brillante pour les jardiniers passionnés. "—Développer votre propre

"Aaron Bertelsen, maraîcher à Great Dixter dans le Sussex, partage certaines des recettes de son nouveau livre inspiré par la culture qu'il cultive. Ils ont l'air délicieux, sains et pas trop compliqués car il est un cuisinier à domicile, pas un chef qualifié. J'ai un blocage mental à propos de la cuisson - je ne me souviens pas de la dernière fois que j'ai cuit un gâteau. Mais il m'a inspiré pour essayer le gâteau à la betterave et au chocolat."—Hatta Byng, rédactrice en chef, House &Garden

"Enfin, voici celui que nous attendons. Une chance de visiter sous forme imprimée le potager légendaire de Christopher Lloyd qui entoure la maison et le jardin historiques situés aux confins du Kent et du Sussex. Mais plus encore, avec les soixante-dix recettes de saison, ce livre est un précieux guide de culture pour plus de vingt variétés de fruits et légumes.elledecoration.fr

"Le lien intrinsèque entre le jardin et la cuisine chez Great Dixter est évident dans ce nouveau volume, qui est à la fois un livre de cuisine et un manuel de culture. Il est difficile de dire quelle partie de ce livre est la plus utile, les conseils de plus en plus [. ] ou les recettes, car toutes deux sont truffées de conseils faciles à mettre en pratique."—Jardin anglais

"Great Dixter regorge tellement de bonne nourriture et si dépourvu de prétention que je ne veux pas partir : j'ai envie de retrousser mes manches et de cuisiner."—Daily Telegraph, Magazine du samedi, Diana Henry

"Convivial. Les livres de cuisine à l'ancienne, qui mettent l'accent sur d'énormes quantités d'informations écrites, ne sont pas faciles à naviguer. Le livre de cuisine Great Dixter a l'avantage de la clarté. J'ai peut-être de nombreuses recettes de fous de fruits, mais je ne les ai jamais examinées correctement. Apparemment, il s'agit simplement de faire mijoter des fruits et de fouetter de la crème. La photographie sobre d'Andrew Montgomery convient aux intérieurs de la maison médiévale, et aurait sans aucun doute rencontré l'approbation de Christopher Lloyd.Gardenista.com

"Une célébration d'ingrédients robustes et de saison. Beaucoup de recettes copieuses et émouvantes. Un livre aussi utile pour les producteurs avec de nombreuses recommandations sur les variétés à cultiver et comment obtenir les meilleures récoltes. Le tout richement illustré par les belles images d'Andrew Montgomery. C'est déjà l'une de nos étagères de cuisine préférées - et nous pensons qu'on y fera souvent référence." —A-LittleBird.com

"Partage les grandes joies de cultiver vos propres fruits et légumes avec soixante-dix recettes délicieuses et saisonnières du potager de Great Dixter. "—SoMagzines.fr

"Appréciez la satisfaction de cultiver et de cuisiner vos propres produits avec cette nouvelle version. Des recettes délicieuses mais simples [. ] célébrez les ingrédients de saison."—Maisons et jardins

"Plein de photos alléchantes et de recettes rafraîchissantes et terre-à-terre qui célèbrent le meilleur de la cuisine britannique simple."—Étoile de Toronto

"Grand Dixter [. ] a toujours été mieux connu pour sa plantation luxuriante que pour ses produits - mais cela a changé avec la publication du premier livre de cuisine du domaine. Des conseils pour tout cultiver, des pruneaux aux bettes à carde, côtoient des recettes de saison pour des classiques tels que les tartes, les crumbles et les chutneys." —Vogue

"Le livre de cuisine Great Dixter remet au premier plan la tradition Dixter de la cuisine savoureuse."—Jardins illustrés

"Une sélection complète et délicieuse de quelque soixante-dix recettes régulièrement préparées dans la cuisine de Great Dixter House. Soutenu par les photographies les plus évocatrices. J'ai trouvé les recettes que j'ai cuisinées faciles à suivre, et en démarchant mes amis - gâteau à la betterave et au chocolat, poulet à l'estragon, cheesecake au four - ils sont d'accord, alors c'est à vous tous !RyeNews.org.uk

"Le design, l'écriture personnelle, les images - tout dans ce livre suscite un frisson de plaisir."—Globe & Mail

"Il existe des recettes pour divers smoothies au Baeckoeffe, une casserole alsacienne que ma grand-mère a préparée, à la purée de pommes de terre et aux gâteaux de chou frisé dans un jardin pour chacune des quatre saisons. Listes de contrôle du jardinier et guides de culture et de magnifiques photographies.L'Américain

"Captivant."—Constitution du journal d'Atlanta

"Tous ceux qui aiment cuisiner dans un jardin classique apprécieront ce beau travail."—Pistolet Jardin & Amp en ligne

"C'est un livre de recettes. C'est un livre de jardinage. C'est un regard sur l'histoire de la maison familiale du célèbre jardinier et écrivain britannique Christopher Lloyd. Agréable à lire et à parcourir, c'est un livre de cuisine pédagogique."—Nouvelles de Greenville

"Nous savons tous que nous devrions déjeuner comme un roi (ou une reine) et ces délicieuses recettes, tirées du nouveau Le livre de cuisine Great Dixter, sont dignes de la royauté."—L'Ethicaliste.com

Les recettes de "[Aaron Bertelsen] sont simples et tirent le meilleur parti des produits ultra-frais."—Vie à la campagne

"Aaron Bertelsen est au célèbre jardin Great Dixter depuis 10 ans et, utilement, il énumère les variétés et les problèmes. Ses recettes sont simples et masculines le meilleur des produits ultra-frais."—CountryLife.fr

"Magnifiquement photographié. Plein de recettes simples et réalisables. Et tous ceux qui ont visité la belle demeure seigneuriale et admiré ses jardins [. ] trouveront ses pages aussi inspirantes qu'une promenade dans les jardins eux-mêmes."—HelloSussex.co.uk

"Des conseils de culture utiles." &mdashWeek-end Waitrose

"Somptueux. Le livre et les recettes célèbrent les saisons et sont un mélange de saveurs traditionnelles et modernes. Plongez dans un livre qui deviendra un classique."&mdashMon Hebdomadaire

"Recettes anglaises classiques d'un jardin emblématique."&mdashLe monde du jardinier de la BBC


Critique de livre : Cuisiner aux herbes pour prendre soin de soi

Dans Recettes de la cuisine de l'herboriste, découvrez comment les herbes peuvent aider à créer des repas qui sont non seulement délicieux, mais vous aident à vivre votre meilleure vie.

Relatif à:

Auteur et herboriste Brittany Wood Nickerson

Auteur et herboriste Brittany Wood Nickerson

Lorsque vous postez presque toutes les pages d'un livre, les notes adhésives perdent-elles leur sens ? C'est la question à laquelle je me pose en regardant mon exemplaire de Recettes de la cuisine de l'herboriste, un nouveau livre de Storey Publishing par l'herboriste et créatrice de Thyme Herbal Brittany Wood Nickerson. Chaque page présente une recette dans laquelle je souhaite me plonger uniquement sur la base du goût promis et de l'utilisation créative des ingrédients - et c'est un bonus de bienvenue que ces ingrédients favorisent une bonne santé. En tant que jardinier comestible dévoué, j'aime la façon dont ce livre de cuisine montre des façons innovantes d'utiliser les plantes dans la cuisine tout en renouvelant les anciennes pratiques. Les belles photographies du livre et les explications perspicaces de Brittany font également du livre un nouveau favori pour ma collection.

Au cours de ma première semaine de lecture du livre, j'ai fait des œufs au four avec du pesto de persil, du pétillant à la lavande, des barres abricot-cajou à la noix de coco et au romarin, des craquelins aux graines de lin aux herbes et des haricots à l'aneth lactofermentés - ou, devrais-je dire, j'ai commencé les haricots à l'aneth et Lavender Fizz, car ces recettes, ainsi que d'autres dans le livre, se penchent sur la fermentation à domicile, ce qui prend un peu de temps et de patience à réaliser. (Pour ceux qui se demandent, les Dilly Beans rivalisent avec toutes les versions marinées que j'ai essayées en fait, je les aime mieux.) Ai-je l'air un peu trop excité à propos de ce livre? Peut-être que j'ai un petit béguin pour lui et son auteur, un que je vais me livrer, et vous devriez aussi – lisez la suite de ma conversation avec Brittany sur le livre, les herbes et le rôle des soins personnels dans le monde d'aujourd'hui.

J'adore le sous-titre « Médecine de cuisine » dans votre introduction. Plutôt que de simplement considérer les herbes comme des médicaments, votre approche semble consister à considérer les repas comme des médicaments et les herbes comme des ingrédients essentiels dans des repas sains. Pouvez-vous résumer en quoi cette approche de l'herboristerie est différente, et peut-être plus accessible, pour le cuisinier/mangeur quotidien moyen ?

Les herbes font partie des traditions culinaires du monde entier pour des raisons bien au-delà de la saveur. Les herbes culinaires favorisent la digestion et l'absorption des nutriments et aident à prévenir les maladies d'origine alimentaire. Les traditions entourant la cuisine aux herbes sont ancrées dans les propriétés médicinales de l'herbe. Cela signifie que quiconque a déjà cuisiné avec des herbes (ou même simplement saupoudré de poivre noir sur ses œufs dans un restaurant !) a participé à la tradition de la cuisine médicinale. Le projet principal de Recettes de la cuisine de l'herboriste est d'aider à enseigner aux gens pourquoi nous cuisinons avec des herbes afin qu'ils puissent mieux comprendre la frontière floue entre la nourriture et la médecine. Le concept de « Médecine de cuisine » transcende l'idée que nous devrions cuisiner et manger des herbes simplement parce qu'elles sont « bonnes pour nous » - mais plutôt que nous devrions les utiliser pour réaliser une certaine intention médicale qui peut favoriser la santé globale du corps. Le concept est enraciné dans une compréhension très holistique de la santé, de la vitalité et des modèles plus larges de bien-être. Mon espoir est que l'apprentissage du raisonnement médicinal derrière les combinaisons d'herbes et d'aliments traditionnels (et pas si traditionnels!)

Selon vous, quelles herbes devraient être cultivées à la maison par tous ceux qui s'intéressent à des repas sains et médicinaux ? Pour ceux qui cultivent déjà les bases, quelles sont les herbes moins courantes que tout le monde devrait planter ?

Je recommande toujours aux gens de se concentrer sur la culture des herbes culinaires qui sont mieux utilisées fraîches que séchées. Par exemple, je préfère le basilic frais, la coriandre, l'aneth et le persil séchés. Se concentrer sur un petit potager ou une jardinière avec quelques-uns d'entre eux ne manquera pas d'animer votre cuisine. J'aime aussi avoir un plant de romarin. Le romarin ne passe pas l'hiver dans les climats froids, alors je prépare le mien et l'apporte à la maison où je peux profiter de sa beauté, de son parfum et de sa saveur tout au long des mois d'hiver.

Au-delà des herbes strictement culinaires, j'adore faire pousser du calendula (une plante médicinale de la famille des soucis). Le calendula est couramment utilisé pour les préparations externes de soins de la peau et, en interne, il soutient les organes éliminatoires. C'est une annuelle facile à cultiver qui s'auto-ensemencera dans le jardin année après année. Il a de belles fleurs jaunes et oranges qui fleurissent tout au long du mois de septembre. Il fait une grande fleur coupée et vous utilisez les pétales comestibles dans votre cuisine. J'aime garnir les gâteaux, les salades et autres plats de pétales orange et jaune vifs. La semaine dernière, j'ai préparé un plat de betteraves rôties avec du fromage feta et des pétales de calendula – c'était magnifique.

Oeufs Au Four Au Pesto De Persil. Photographie par Keller+Keller photography, de Recettes de la cuisine de l'herboriste par Brittany Wood Nickerson, utilisé avec la permission de Storey Publishing.

Oeufs Au Four Au Pesto De Persil. Photographie par Keller+Keller photography, à partir de Recettes de la cuisine de l'herboriste par Brittany Wood Nickerson, utilisé avec la permission de Storey Publishing.

Le terme « soins personnels » semble gagner en popularité et en portée. Que signifie « prendre soin de soi » pour vous et comment les gens peuvent-ils commencer à l'intégrer dans leur vie quotidienne et leur état d'esprit ?

Pour moi, prendre soin de soi est la pratique consistant à donner la priorité aux soins de soi. Cela implique deux aspects – le soin logistique du corps (par exemple prendre une douche ou manger un repas), ainsi que le soin de l'esprit et de son monde émotionnel. Dans de nombreux cas, les deux peuvent se chevaucher et je pense que c'est le type d'autosoins le plus productif et le plus durable. Dans Recettes de la cuisine de l'herboriste, je parle abondamment des façons dont la cuisine peut devenir une composante nourrissante des soins à la fois pour soi et pour les autres. Et cela illustre magnifiquement le chevauchement entre la façon dont nous prenons soin de notre corps physique et émotionnel. J'y plonge profondément dans l'introduction du chapitre Nourrir, "Notre relation avec la nourriture nous donne accès à notre paysage intérieur. Il y a d'innombrables moments dans la production alimentaire, la récolte, la cuisine et l'alimentation qui demandent réflexion, qui engagent nos sens, nos instincts et notre relation avec notre nature primitive profonde.

J'ai adoré lire les cinq catégories de goûts : sucré, salé, acide, piquant et amer. La plupart d'entre nous ont grandi en apprenant les quatre groupes alimentaires et en créant une assiette équilibrée. Nos repas seraient-ils meilleurs sur le plan de la santé si nous pensions plutôt inclure les cinq goûts ? Et quels goûts manquent à la plupart d'entre nous ?

Ce que la plupart des systèmes alimentaires, tendances, philosophies, etc. négligent, c'est l'importance de la digestion. Ils se concentrent sur les aliments à manger, mais pas sur la façon dont ces aliments sont digérés et sur le nombre de nutriments que nous sommes capables d'absorber et d'utiliser à partir d'eux. Ce que les cinq goûts nous aident à comprendre, c'est comment les saveurs affectent notre physiologie. Lorsque nous combinons des aliments hautement nutritifs, mais plus difficiles à digérer comme les céréales, les légumineuses, les produits laitiers ou la viande avec des herbes au goût piquant et amer stimulant le métabolisme comme le romarin, le thym, la sauge, la menthe, etc., nous soutenons la capacité de notre corps à absorber tous ces bons nutriments .

La saveur la plus absente du régime américain moyen est l'amer. L'amer est le plus métaboliquement actif de tous les arômes. Nous avons des papilles gustatives sur notre langue qui ne font que capter et répondre à la saveur amère. Ce reflux des papilles gustatives stimule l'ensemble du processus digestif, y compris la libération d'acides et d'enzymes digestifs dans l'estomac, le pancréas et les intestins et la bile du foie et de la vésicule biliaire. Il stimule également le péristaltisme, l'action musculaire qui déplace les aliments dans le tractus gastro-intestinal. We do not need to eat a lot of bitter foods, just a taste is most important. That is why bitter tasting foods are often reserved for small courses, side dishes or herbal accents to heavier foods. Examples include a salad of bitter greens or a bitter cocktail before a meal, rosemary to season chicken or basil on a heavy pasta dish. Pesto, gremolata and other herbal condiments often have a bitter flavor alongside other salty or pungent accents.


Here are fresh herbs and plants you can grow that are great to have handy in the kitchen.

PARSLEY

Le persil est une herbe amère douce qui peut rehausser la saveur de vos aliments. Many consider parsley just to be a curly green garnish for food, but it actually helps things like stews achieve a more balanced flavor. As an added benefit, parsley can aid in digestion. By reading articles such as unify health labs reviews and other digestion related discussions, many supplements and herbs are uncovered as great helpers for the digestive system. Parsley is often grown as an annual, but in milder climates, it will stay evergreen all winter long. Parsley plants will grow to be large and bushy. Parsley is a good source of Vitamins A and C.

MINT

Il existe plusieurs variétés de menthe. You can use it in drinks like mojitos or mint juleps. Or add some mint to your summer iced tea. Mint freshens the breath and will help to calm your stomach. But if you grow mint, remember that it’s considered an invasive plant. Mint will spread and take over your garden. It’s best grown in containers.

DILL

Dill is a great flavoring for fish, lamb, potatoes, and peas. It also aids in digestion, helps to fight bad breath and has the added benefits of reducing swelling and cramps. Dill is easy to grow. It will also attract helpful insects to your garden such as wasps and other predatory insects.

BASILIC

Whether you choose large leaf Italian basil or large purple sweet basil, this plant is popular in many cuisines but is a feature in Italian cooking like pizzas, salads, sauces, and pesto. Some people think basil is great for planting alongside your tomatoes but there’s no real evidence that it makes your tomatoes taste sweeter. Basil has health benefits of antioxidants and is a defense against low blood sugar.

SAGE

Sage is an aromatic herb that is great for seasoning meats, sauces, and vegetables. But be careful because sage will have a tendency to overpower other flavors. Sage also helps to relieve cuts, inflammation and helps with memory issues. It was once thought to be a medicinal cure-all. Sage is an easy herb to grow and is relatively easy to care for. It’s great in your garden for attracting bees.

ROSEMARY

Rosemary is one of the most flavorful herbs and is great for adding to things like poultry, meats, and vegetables. Around Christmastime, you’ll see tree-shaped rosemary bushes for sale. You can bring them home and keep them for planting in the spring. The fragrant plant is a delightful scent and is sometimes used in floral arrangements. Rosemary likes its soil a bit on the dry side, so be careful not to overwater. Allowed to flourish, a rosemary plant will grow into a full-sized bush.

THYME

Thyme is a delicate looking plant. It is often used for flavoring egg, bean and vegetable dishes. Thyme is frequently used in the Mediterranean, Italian and Provençal French cuisines. Pair it with lamb, poultry, and tomatoes. Thyme is often added to soups and stews. Thyme is part of the mint family. The most common variety is garden thyme which has gray-green leaves and a minty, somewhat lemony smell.

CILANTRO / CORIANDER

Cilantro is also known as coriander leaf or Chinese parsley. Cilantro is perfect for adding into spicy foods like chills, and Mexican, Chinese, Southeast Asian and Indian cuisines. The seeds of cilantro are known as coriander. The plant grows early in the season and doesn’t like it when the ground becomes too warm.

FENNEL

Fennel is very flavorful and aromatic, and along with anise is a primary ingredient in absinthe. Fennel is native to the Mediterranean region and does best in dry soils near the ocean or on river banks. The strongly flavored leaves of fennel are similar in shape to dill. The bulb can be sautéed or grilled, or eaten raw. Fennel bulbs are used for garnishes or sometimes added to salads.

CHAMOMILE

In the United States and Europe, chamomile is most often used as an ingredient in herbal tea. It is one of the world’s most widely consumed herbal teas. But it has also been used for thousands of years as a traditional medicine for settling stomachs and calming the nerves. Chamomile also helps reduce inflammation and treat fevers. You can grow either German chamomile or Roman chamomile. The two are interchangeable when it comes to making tea, but they are grown very differently. German chamomile is an annual plant that grows up to three feet tall. Roman chamomile is a perennial but only grows to about a foot high. German chamomile is more commonly known for its blossoms.


Grow Fruit & Vegetables in Pots Aaron Bertelsen

Price AUD$49.95 Price CAD$49.95 Price &euro29.95 Price £24.95 Price T39.95 Price USD$39.95

Options de cadeaux disponibles à la caisse

Expert planting advice for growing fruit and vegetables in pots from the acclaimed English garden - with 50 delicious recipes

Beautifully illustrated, Grow Fruit & Vegetables in Pots provides clear, practical information on growing fruit and vegetables in containers, whether that be a window box or a terracotta pot on a balcony. Aaron Bertelsen of the acclaimed English garden at Great Dixter will guide you through what to grow, which pots to use, give personal tips on varieties to choose, and advice on cultivation and care. Featuring more than 50 delicious recipes, Bertelsen shows that lack of space is no barrier to growing what you want to eat, and proves that harvesting and cooking food you have grown yourself is a total pleasure, with dishes that showcase a few perfectly chosen - and personally grown - ingredients.

Caractéristiques:

  • Format: Hardback
  • Size: 270 x 205 mm (10 5/8 x 8 1/8 in)
  • Pages: 240 pp
  • Illustrations: 150 illustrations
  • ISBN: 9780714878614

Originally from New Zealand and trained at Kew Gardens in London, Aaron Bertelsen joined Great Dixter in 1996 as a student and has worked there as the vegetable gardener and cook ever since.

"Wow. The text is entertaining and informative, the images are good enough to eat and the practical advice is sound, as it's based on experience."&mdashMatthew Biggs, gardener, writer and broadcaster

"Super-fresh seasonal dishes from Aaron Bertelsen, the kitchen-friendly gardener at one of Britain's greatest country houses, will take you from plot to plate in minutes. and the good news is you don't even need a garden."&mdashMail on Sunday YOU magazine

"Great Dixter gardener cook, Aaron Bertelsen, shares his knowledge of growing edibles in pots."&mdashGardens Illustrated

"Following his bestselling debut, The Great Dixter Cookbook, Aaron Bertelsen has turned to containers. Dans Grow Fruit & Vegetables in Pots he has created a beautiful, practical guide including over 50 delicious recipes as further incentive."&mdashELLE Decoration

"Super-fresh seasonal dishes from Aaron Bertelsen, the kitchen-friendly gardener at one of Britain's greatest country houses, will take you from plot to plate in minutes. and the good news is you don't even need a garden. There's nothing more satisfying than cooking with homegrown fruit and veg. Aaron Bertelsen, head gardener at Great Dixter House, reveals just how simple - and super-tasty - this can be."&mdashYOU magazine, The Mail on Sunday

"Over 25 vegetables, fruit and herbs that can easily be grown and cropped in containers."&mdashGarden News

"Expert practice advice. Beautifully photographed."&mdashThis England

"Just the opening spreads of images of leafy gardens and stacks of terracotta planters in a romantically lit potting shed are worth pausing over on a cold winter morning. The follow-up to the English countryside-based gardener Aaron Bertelsen's bestselling The Great Dixter Cookbook, this lovely tome shares container gardening tips that are as practical in Birmingham, England, as in Birmingham, Alabama. "&mdashGarden & Gun Online

"Practical gardening tips for even the smallest of spaces. This really is the perfect book for learning the joys of growing and cooking your own produce."&mdashCountry Homes & Interiors

"Aaron Bertelsen's ultimate guide to getting back in touch with nature if your outdoor space is limited to a minuscule balcony or yard."&mdashStyliste

"A gourmet gift to green-fingered gastronomes."&mdashTown & Country magazine

"Beautifully illustrated. Including easy-to-make preserves and pickles."&mdashWomen's Weekly magazine

"A real treat."&mdashThe English Garden

"Recipes for breakfast muffins with home-grown figs or tempura baby courgettes will encourage me to get my compost and trowel out."&mdashBlanche Vaughan, House & Garden Food Editor

"A beautiful guide to container gardening with advice that's relevant to gardeners all over."&mdashGarden & Gun Online

". Fascinating reading. Gardeners who are just getting started with containers can find valuable advice."&mdashMoniteur de la Science Chrétienne

"Bertelsen offers useful information on how to grow everything from root vegetables to herbs including the kind of pots to use. Beautifully photographed."&mdash360 West Magazine


My bounteous kitchen garden: growing tips and recipes from Michelin-starred chef Merlin Labron-Johnson

These days, there’s many a country restaurant and pub proclaiming a “fork-to-table” philosophy, serving organic vegetables from the establishment’s own kitchen garden.

Few, though, are the chefs doing the actual growing stuff themselves, and rare as hen’s teeth are chefs with a Michelin-starred restaurant under their belt who would start such a garden from scratch, spending long days heaving tons of horse manure over a garden wall.

Merlin Labron-Johnson, late of London’s Portland restaurant (which gained a Michelin star in 2015, nine months after opening), Clipstone and The Conduit, had not intended to be quite so hands-on this spring. Having grown up near Totnes in Devon, the modest, quietly spoken 29-year-old had achieved one ambition, though.

“I had a lovely time in London, but after a couple of years I wanted to be back in the countryside. All I wanted to do is have a very simple restaurant where we grow our own vegetables and maybe eventually have some pigs and chickens.” So he decamped to Bruton in Somerset – something of a foodie hub – and opened Osip, a tiny restaurant in the town’s former ironmongery, last November.

Along with Number One, the 12-bedroom boutique hotel it is nestled within, Osip got rave reviews, and he was working flat out in the kitchen. There was neither the time, nor the money to start his dream veg plot – even though David Mlinaric, interior designer to the grandest of the grand, and his wife Martha, offered him the use of the kitchen garden on their idyllic Spargrove estate nearby.

An allotment for herbs and edible flowers at Durslade, owned by Hauser & Wirth gallery and a short walk from the restaurant, would have to do.

And then came lockdown. But out of adversity comes opportunity: “I’ve taught myself the fine art of running an e-commerce shop and a takeaway, and we do a pop-up shop every Saturday. We had to do that for survival,” says Labron-Johnson.

He has also taken the term “gardening leave” literally and, over the last few months, taught himself to raise his favourite varieties of vegetables. “I was starting to grow in my allotment and I thought: ‘I am crazy if I don’t get this garden going now, I will regret it for the rest of the year.’” So he plunged into the Mlinarics’ kitchen garden.

We meet at Spargrove on a sunny afternoon late in June. The first thing I notice, once through the narrow gate, is the long double row of mature artichokes that occupies a whole bed along the top of the third-of-an-acre sloping garden (see above).

“David and Martha have been growing artichokes since they have lived here,” says Labron-Johnson. “They were given them by a friend in Italy and usually they are producing never-ending artichokes.” Frustratingly, “this year they are having squirrel problems they have finally figured out that artichokes are quite tasty.”

On the slope below, where once there was only grass, are three new beds (each 18m x 3m), home to rows of young veg that have appeared over a matter of weeks – Labron-Johnson took a gamble on when the restaurant would be able to reopen and has planned for his crops to come into abundance by late summer. It has been hard work, especially as he doesn’t drive and has to cycle over the hill from home in Bruton. “I can’t actually believe how much we have done in this time.”

Enjoying the heat of the wall are outdoor tomatoes, such as ‘Black Russian’ and ‘Gardeners’ Delight’ in the beds are purple sugar snap peas red orach for salads courgettes, including yellow (‘Gold Rush’) and green (‘Romane’), spring onions beetroot ‘Chioggia’ and ‘Cylindra’ salads (especially spicy Oriental varieties), cucumbers (“I probably have about 50” – he makes pickled gherkins out of some) and edible flowers such as calendula: “It is a good companion plant and you can put the young leaves in salads, too”.

There are also carrots, parsnips, leeks, onions, radishes and chard. Among the broad and runner beans are dwarf and climbing French beans, including ‘Fortex’, sent by his grandmother from France. “She says they have no string and are completely tender and you get so many from each plant.”

The door into the garden is too narrow for vehicular access – hence he and his brother Ruben shovelling the eight tons of muck over the wall by hand – and he spent four days bringing in six tons of food-waste compost with a wheelbarrow. “It was mad.”

They did, however, manage to squeeze through a mini digger to create the beds. The third bed, recently made, is like a delicious earthy cake: over a layer of the upturned turfs from the first two beds went a layer of cardboard to suppress weeds, then that was dug in and manure added, liberally topped with straw.

With scaffolding boards laid around the edges to make it raised, it is now home to ‘Crown Prince’, ‘Musquee de Provence’ and ‘Red Kuri’ squashes.

When Osip reopens its doors on July 30, what Labron-Johnson can’t magic up from the Spargrove kitchen garden will come from local suppliers or be brought in by neighbours and friends. As customers sit down to eat in the 16-20-cover Covid-compliant space, he won’t be giving out menus (unless requested).

Diners will be told about the local produce into which they are about to sink their forks and asked to “put their faith in the kitchen, knowing that we will cook from the heart. The idea is that our guests will really understand that we are cooking with whatever we are given that day.”

Labron-Johnson still intends to run the garden himself, as an antidote to hot days in the kitchen – “It is very good for my mental health,” he laughs.

All is looking productive now, but what about winter and that tricky “hungry gap” at the beginning of the year? “It is the test of a true talented chef. It is hard to make a restaurant-standard, ‘fine-dining’ dish with something as humble as Swiss chard or kale in the colder months. You need to be creative. You really do.’

The proof, as they say, will be on the plate.

Osip and Number One Bruton both plan to reopen on July 30 (osiprestaurant.com numberonebruton.com).

Top tips

  • Merlin is very fond of brassicas – spicy oriental salads kale kohl rabi, radishes and so on. But so are flea beetle, cabbage white caterpillars and pheasants, so the plants need to be covered.
  • In the fight against holes in his radish leaves, Merlin has used pallets draped with enviromesh, which can be moved along the beds as each batch of the crop matures. He does the same with a set of small portable wooden cold frames to protect young salads.
  • As with a restaurant, make sure you stagger your planting so that you don’t have a glut and then nothing to follow. Many vegetables have a long growing season.
  • Charles Dowding, the guru of “no dig” vegetable growing, lives nearby and gives advice. Merlin is an avid watcher of his YouTube channel.
  • Covering the soil with hot-rotted compost smothers most weeds and leaving the worms to do the “digging” work for you also saves time.
  • Many weeds, such as dandelions, nettle and young ground ivy (Glechoma hederacea) can be of culinary use. Merlin also forages from the local lanes: elderflowers, meadowsweet and damsons all go into his menus.
  • Don’t take “sow-by” dates too literally. Martha Mlinaric gave Labron-Johnson some seeds of runner beans she rated.
  • “I looked at the packet and they were seven years out of date,” he says – but there they were, growing away happily.

Preserved courgettes

Temps de préparation: 5 minutes

INGRÉDIENTS

  • 750g courgettes
  • 250ml olive oil
  • 4 cloves of garlic, sliced
  • 25ml red wine vinegar
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • Bunch of marjoram or oregano, leaves picked
  • Peel of one lemon
  • sel

MÉTHODE

  1. Slice courgettes as thinly as possible, spread them out on a tray and sprinkle generously with salt. Leave for one hour then blot dry with kitchen towel.
  2. Heat 50ml oil and fry courgette slices in batches. Place slices in a bowl and add lemon peel, sliced garlic, sugar, herbs and vinegar. Mix well and place in a sterilised jar.
  3. Heat remaining olive oil and pour over courgettes, making sure they are submerged. Keep in the fridge and use within one month.

Chard, potato and Caerphilly cheese pie

Temps de préparation: 1 hour, plus chilling | Temps de cuisson: 45 minutes


Voir la vidéo: Kasvimaan syyskylvöt aikaistavat kevään satoa (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Numair

    Merci pour votre aide dans cette affaire. Je ne savais pas ça.

  2. Muzuru

    Ce sujet est tout simplement incomparable :) C'est intéressant pour moi.

  3. Dim

    De toute évidence, je remercie pour l'aide dans cette question.

  4. Clayson

    Pour ma part, tu n'as pas raison. Je peux le prouver. Écrivez-moi en MP, on en parlera.

  5. Rangey

    Quelque chose y est et c'est une excellente idée. C'est prêt pour te soutenir.



Écrire un message