Recettes traditionnelles

Nos avocats bien-aimés détruisent-ils l'environnement ?

Nos avocats bien-aimés détruisent-ils l'environnement ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Au Mexique, les prix élevés de l'avocat ont conduit les agriculteurs à abattre illégalement des forêts pour faire de la place à plus d'avocatiers

Votre dépendance au guac pourrait-elle contribuer à un problème beaucoup plus important qu'un déficit de portefeuille de 2 $ ?

Les toasts à l'avocat ont de sérieux problèmes : notre obsession pour les avocats a conduit à la déforestation illégale alors que les agriculteurs tentent de répondre à la demande de produits.

Comme indiqué précédemment, pénurie d'avocat ont été un problème dans Nouvelle-Zélande et Californie, et la demande accrue pour le fruit vert populaire a été un défi pour le Mexique - toujours le premier producteur d'avocats. Des agriculteurs mexicains ont abattu illégalement des forêts de pins dans l'État du Michoacán pour faire place à de jeunes avocatiers, selon un rapport de l'Associated Press.

"Même là où ils ne coupent pas visiblement la forêt, il y a des avocats qui poussent en dessous (les branches de pin), et tôt ou tard ils couperont complètement les pins", a déclaré Mario Tapia Vargas, chercheur à l'Institut national des forêts du Mexique. , Recherche agricole et halieutique.

La déforestation des pins menace les moyens de subsistance des papillons monarques en voie de disparition rapide, qui ont élu domicile dans les forêts du Michoacán. De plus, selon l'AP, les avocatiers utilisent deux fois plus d'eau que les pins ou les sapins les plus courants, ce qui pourrait nuire aux ressources environnementales de la région.

« Au-delà du déplacement des forêts et des effets sur la rétention d'eau, l'utilisation élevée de produits chimiques agricoles et les grands volumes de bois nécessaires pour emballer et expédier les avocats sont d'autres facteurs qui pourraient avoir des effets négatifs sur l'environnement de la zone et le bien-être de ses habitants, », a ajouté Greenpeace México dans un communiqué.


Notre amour de l'avocat détruit les forêts du Mexique

Vous les avez sûrement déjà vues : les chemises désormais omniprésentes "I Know Guacamole Is Extra" qui rendent hommage à la fois à notre nation et à notre faim insatiable d'avocats et à notre regard las du processus de commande de burrito-bowl à Chipotle. soupirons nous connaître, D'ACCORD? Et nous le voulons quand même. Que vaut un tas de haricots, de riz et de salsa sans une grosse tape crémeuse et verte de guac ?

Et il y a une raison pour laquelle le guacamole coûte quelques dollars supplémentaires. It&aposs fait d'avocat, et les avocats sont chers. Au cas où vous ne l'auriez pas entendu, nous sommes au milieu d'une "Guacapocalypse" grâce à des coléoptères voraces, à des conditions météorologiques intempestives et à d'autres problèmes dans notre chaîne d'approvisionnement, qui a du mal à répondre à notre demande apparemment illimitée de fruits au beurre.

Oui, il y a un côté sombre dans l'obsession de l'Amérique pour l'avocat. Et il semble seulement devenir plus sombre.

Selon l'Associated Press, les forêts de pins du centre du Mexique sont en péril car les agriculteurs locaux les défrichent afin de faire de la place pour davantage d'avocatiers dans le cadre de la ruée vers l'or au sud de la frontière pour nos dollars de guacamole. Et nous sommes plus qu'heureux de faire circuler l'argent, comme en témoigne notre penchant pour les t-shirts ringards qui le déclarent.

Les avocatiers prospèrent dans des conditions similaires à celles des pins et des sapins, tels que ceux qui poussent dans les montagnes de l'État riche en agriculture du Michoac&# xE1n. En conséquence, les agriculteurs désherbent les conifères et les remplacent par de jeunes avocatiers qu'ils peuvent camoufler dans le couvert forestier pour éviter d'être perturbés par les autorités.

Alors, quel est le problème avec l'abattage de certains arbres stupides ?, vous pourriez demander, surtout si vous êtes un type non-conservateur particulièrement insensible qui peut imaginer une vie sans les graisses saines de nos poires alligator bien-aimées. Il existe d'autres préoccupations associées à l'éclaircissement de ces forêts de Michoac, les avocatiers utilisent beaucoup plus d'eau que les pins et les sapins, buvant une grande partie de l'eau qui irait autrement dans les ruisseaux voisins et servirait d'approvisionnement à la flore et à la faune de la région. Les forêts abritent une faune locale abondante, en particulier des papillons monarques, dont beaucoup y migrent en hiver.

Sans parler de tous les produits chimiques, pesticides, engrais, etc. et de la pollution associés à l'agriculture et au transport de tous ces produits. Pensez aux gros camions encombrant les routes locales, et encore plus de bois nécessaire & donc plus d'arbres abattus & # x2014 afin d'emballer et d'expédier les produits après leur cueillette.

Selon AP, les prix des avocats montent en flèche en ce moment, passant de 86 cents chacun en janvier à environ 1,10 $ chacun en juillet 2014, et le peso ne cesse de grimper, ce qui rend la situation particulièrement avantageuse financièrement pour les agriculteurs. Malheureusement, cela conduit beaucoup d'entre eux à négliger les nombreux dommages directs et collatéraux causés par cette déforestation.

Un rapport de 2012 a montré que la culture de l'avocat au Mexique causait une perte d'environ 1 700 acres par an au cours de la première décennie du millénaire. Les autorités répriment plus durement&# x2014à la fin du mois dernier, 13 travailleurs ont été arrêtés et leurs plantes saisies après avoir abattu 347 arbres afin de transformer une parcelle de forêt en verger d'avocats&# x2014mais il y en a encore beaucoup plus cultivateurs d'avocats renégats en cavale.

Tout cela concerne les Nezahualcoyotls, après tout, et ils viennent directement de votre bol à burrito. Mais bon sang, les choses pourraient être pires, nous pourrions sombrer dans un marché noir de l'avocat comme les Néo-Zélandais.

RAPPORTS ORIGINAUX SUR TOUT CE QUI COMPTE DANS VOTRE BOÎTE DE RÉCEPTION.

En vous inscrivant à la newsletter de VICE, vous acceptez de recevoir des communications électroniques de VICE qui peuvent parfois inclure des publicités ou du contenu sponsorisé.


Notre amour de l'avocat détruit les forêts du Mexique

Vous les avez sûrement déjà vues : les chemises désormais omniprésentes "I Know Guacamole Is Extra" qui rendent hommage à la fois à notre nation et à notre faim insatiable d'avocats et à notre regard las du processus de commande de burrito-bowl à Chipotle. soupirons nous connaître, D'ACCORD? Et nous le voulons quand même. Que vaut un tas de haricots, de riz et de salsa sans une grosse gifle verte et crémeuse de guac ?

Et il y a une raison pour laquelle le guacamole coûte quelques dollars supplémentaires. It&aposs fait d'avocat, et les avocats sont chers. Au cas où vous ne l'auriez pas entendu, nous sommes au milieu d'une "Guacapocalypse" grâce à des coléoptères voraces, à des conditions météorologiques intempestives et à d'autres problèmes dans notre chaîne d'approvisionnement, qui a du mal à répondre à notre demande apparemment illimitée de fruits au beurre.

Oui, il y a un côté sombre dans l'obsession de l'Amérique pour l'avocat. Et il semble seulement devenir plus sombre.

Selon l'Associated Press, les forêts de pins du centre du Mexique sont en péril car les agriculteurs locaux les défrichent afin de faire de la place pour davantage d'avocatiers dans le cadre de la ruée vers l'or au sud de la frontière pour nos dollars de guacamole. Et nous sommes plus qu'heureux de faire circuler l'argent, comme en témoigne notre penchant pour les t-shirts ringards qui le déclarent.

Les avocatiers prospèrent dans des conditions similaires aux pins et aux sapins, tels que ceux qui poussent dans les montagnes de l'État riche en agriculture du Michoac&# xE1n. En conséquence, les agriculteurs désherbent les conifères et les remplacent par de jeunes avocatiers qu'ils peuvent camoufler dans le couvert forestier pour éviter d'être perturbés par les autorités.

Alors, quel est le problème avec l'abattage de certains arbres stupides ?, vous pourriez demander, surtout si vous êtes un type non-conservateur particulièrement insensible qui peut imaginer une vie sans les graisses saines de nos poires alligator bien-aimées. Il existe d'autres préoccupations associées à l'éclaircissement de ces forêts de Michoac, les avocatiers utilisent beaucoup plus d'eau que les pins et les sapins, buvant une grande partie de l'eau qui irait autrement dans les ruisseaux voisins et servirait d'approvisionnement à la flore et à la faune de la région. Les forêts abritent une faune locale abondante, en particulier des papillons monarques, dont beaucoup y migrent en hiver.

Sans parler de tous les produits chimiques, pesticides, engrais, etc. et de la pollution associés à l'agriculture et au transport de tous ces produits. Pensez aux gros camions encombrant les routes locales, et encore plus de bois nécessaire & donc plus d'arbres abattus & # x2014 afin d'emballer et d'expédier les produits après leur cueillette.

Selon AP, les prix des avocats montent en flèche en ce moment, passant de 86 cents chacun en janvier à environ 1,10 $ chacun en juillet 2014, et le peso ne cesse de grimper, ce qui rend la situation particulièrement avantageuse financièrement pour les agriculteurs. Malheureusement, cela conduit beaucoup d'entre eux à négliger les nombreux dommages directs et collatéraux causés par cette déforestation.

Un rapport de 2012 a montré que la culture de l'avocat au Mexique causait une perte d'environ 1 700 acres par an au cours de la première décennie du millénaire. Les autorités répriment plus durement&# x2014à la fin du mois dernier, 13 travailleurs ont été arrêtés et leurs plantes saisies après avoir abattu 347 arbres afin de transformer une parcelle de forêt en verger d'avocats&# x2014mais il y en a encore beaucoup plus cultivateurs d'avocats renégats en cavale.

Tout cela concerne les Nezahualcoyotls, après tout, et ils viennent directement de votre bol à burrito. Mais bon sang, les choses pourraient être pires, nous pourrions sombrer dans un marché noir de l'avocat comme les Néo-Zélandais.

RAPPORTS ORIGINAUX SUR TOUT CE QUI COMPTE DANS VOTRE BOÎTE DE RÉCEPTION.

En vous inscrivant à la newsletter de VICE, vous acceptez de recevoir des communications électroniques de VICE qui peuvent parfois inclure des publicités ou du contenu sponsorisé.


Notre amour de l'avocat détruit les forêts du Mexique

Vous les avez sûrement déjà vues : les chemises désormais omniprésentes "I Know Guacamole Is Extra" qui rendent hommage à la fois à notre nation et à notre faim insatiable d'avocats et à notre regard las du processus de commande de burrito-bowl à Chipotle. soupirons nous connaître, D'ACCORD? Et nous le voulons quand même. Que vaut un tas de haricots, de riz et de salsa sans une grosse gifle verte et crémeuse de guac ?

Et il y a une raison pour laquelle le guacamole coûte quelques dollars supplémentaires. It&aposs fait d'avocat, et les avocats sont chers. Au cas où vous ne l'auriez pas entendu, nous sommes au milieu d'une "Guacapocalypse" grâce à des coléoptères voraces, à des conditions météorologiques intempestives et à d'autres problèmes dans notre chaîne d'approvisionnement, qui a du mal à répondre à notre demande apparemment illimitée de fruits au beurre.

Oui, il y a un côté sombre de l'obsession américaine pour l'avocat. Et il semble seulement devenir plus sombre.

Selon l'Associated Press, les forêts de pins du centre du Mexique sont en péril car les agriculteurs locaux les défrichent afin de faire de la place pour davantage d'avocatiers dans le cadre de la ruée vers l'or au sud de la frontière pour nos dollars de guacamole. Et nous sommes plus qu'heureux de faire circuler l'argent, comme en témoigne notre penchant pour les t-shirts ringards qui le déclarent.

Les avocatiers prospèrent dans des conditions similaires à celles des pins et des sapins, tels que ceux qui poussent dans les montagnes de l'État riche en agriculture du Michoac&# xE1n. En conséquence, les agriculteurs désherbent les conifères et les remplacent par de jeunes avocatiers qu'ils peuvent camoufler dans le couvert forestier pour éviter d'être perturbés par les autorités.

Alors, quel est le problème avec l'abattage de certains arbres stupides ?, vous pourriez demander, surtout si vous êtes un type non-conservateur particulièrement insensible qui peut imaginer une vie sans les graisses saines de nos poires alligator bien-aimées. Il existe d'autres préoccupations associées à l'éclaircissement de ces forêts de Michoac, les avocatiers utilisent beaucoup plus d'eau que les pins et les sapins, buvant une grande partie de l'eau qui irait autrement dans les ruisseaux voisins et servirait d'approvisionnement à la flore et à la faune de la région. Les forêts abritent une faune locale abondante, en particulier des papillons monarques, dont beaucoup y migrent en hiver.

Sans parler de tous les produits chimiques, pesticides, engrais, etc. et de la pollution associés à l'agriculture et au transport de tous ces produits. Pensez aux gros camions encombrant les routes locales, et encore plus de bois nécessaire & donc plus d'arbres abattus & # x2014 afin d'emballer et d'expédier les produits après leur cueillette.

Selon AP, les prix des avocats montent en flèche en ce moment, passant de 86 cents chacun en janvier à environ 1,10 $ chacun en juillet 2014, et le peso ne cesse de grimper, ce qui rend la situation particulièrement avantageuse financièrement pour les agriculteurs. Malheureusement, cela conduit beaucoup d'entre eux à négliger les nombreux dommages directs et collatéraux causés par cette déforestation.

Un rapport de 2012 a montré que la culture de l'avocat au Mexique causait une perte d'environ 1 700 acres par an au cours de la première décennie du millénaire. Les autorités répriment plus durement&# x2014à la fin du mois dernier, 13 travailleurs ont été arrêtés et leurs plantes saisies après avoir abattu 347 arbres afin de transformer une parcelle de forêt en verger d'avocats&# x2014mais il y en a encore beaucoup plus cultivateurs d'avocats renégats en cavale.

Tout cela concerne les Nezahualcoyotls, après tout, et ils viennent directement de votre bol à burrito. Mais bon sang, les choses pourraient être pires, nous pourrions sombrer dans un marché noir de l'avocat comme les Néo-Zélandais.

RAPPORTS ORIGINAUX SUR TOUT CE QUI COMPTE DANS VOTRE BOÎTE DE RÉCEPTION.

En vous inscrivant à la newsletter de VICE, vous acceptez de recevoir des communications électroniques de VICE qui peuvent parfois inclure des publicités ou du contenu sponsorisé.


Notre amour de l'avocat détruit les forêts du Mexique

Vous les avez sûrement déjà vues : les chemises « I Know Guacamole Is Extra » désormais omniprésentes qui rendent hommage à la fois à notre nation et à notre faim insatiable d'avocats et à notre regard las du processus de commande de burrito-bol à Chipotle. soupirons nous connaître, D'ACCORD? Et nous le voulons quand même. Que vaut un tas de haricots, de riz et de salsa sans une grosse gifle verte et crémeuse de guac ?

Et il y a une raison pour laquelle le guacamole coûte quelques dollars supplémentaires. It&aposs fait d'avocat, et les avocats sont chers. Au cas où vous ne l'auriez pas entendu, nous sommes au milieu d'une "Guacapocalypse" grâce à des coléoptères voraces, à des conditions météorologiques intempestives et à d'autres problèmes dans notre chaîne d'approvisionnement, qui a du mal à répondre à notre demande apparemment illimitée de fruits au beurre.

Oui, il y a un côté sombre dans l'obsession de l'Amérique pour l'avocat. Et il semble seulement devenir plus sombre.

Selon l'Associated Press, les forêts de pins du centre du Mexique sont en péril car les agriculteurs locaux les défrichent afin de faire de la place pour davantage d'avocatiers dans le cadre de la ruée vers l'or au sud de la frontière pour nos dollars de guacamole. Et nous sommes plus qu'heureux de faire circuler l'argent, comme en témoigne notre penchant pour les t-shirts ringards qui le déclarent.

Les avocatiers prospèrent dans des conditions similaires aux pins et aux sapins, tels que ceux qui poussent dans les montagnes de l'État riche en agriculture du Michoac&# xE1n. En conséquence, les agriculteurs désherbent les conifères et les remplacent par de jeunes avocatiers qu'ils peuvent camoufler dans le couvert forestier pour éviter d'être perturbés par les autorités.

Alors, quel est le problème avec l'abattage de certains arbres stupides ?, vous pourriez demander, surtout si vous êtes un type non-conservateur particulièrement insensible qui peut imaginer une vie sans les graisses saines de nos poires alligator bien-aimées. Il existe d'autres préoccupations associées à l'éclaircissement de ces forêts de Michoac, les avocatiers utilisent beaucoup plus d'eau que les pins et les sapins, buvant une grande partie de l'eau qui irait autrement dans les ruisseaux voisins et servirait d'approvisionnement à la flore et à la faune de la région. Les forêts abritent une faune locale abondante, en particulier des papillons monarques, dont beaucoup y migrent en hiver.

Sans parler de tous les produits chimiques, pesticides, engrais, etc. et de la pollution associés à l'agriculture et au transport de tous ces produits. Pensez aux gros camions encombrant les routes locales, et encore plus de bois nécessaire & donc plus d'arbres abattus & # x2014 afin d'emballer et d'expédier les produits après leur cueillette.

Selon AP, les prix des avocats montent en flèche en ce moment, passant de 86 cents chacun en janvier à environ 1,10 $ chacun en juillet 2014, et le peso ne cesse de grimper, ce qui rend la situation particulièrement avantageuse financièrement pour les agriculteurs. Malheureusement, cela conduit beaucoup d'entre eux à négliger les nombreux dommages directs et collatéraux causés par cette déforestation.

Un rapport de 2012 a montré que la culture de l'avocat au Mexique causait une perte d'environ 1 700 acres par an au cours de la première décennie du millénaire. Les autorités répriment plus durement&# x2014à la fin du mois dernier, 13 travailleurs ont été arrêtés et leurs plantes saisies après avoir abattu 347 arbres afin de transformer une parcelle de forêt en verger d'avocats&# x2014mais il y en a encore beaucoup plus cultivateurs d'avocats renégats en cavale.

Tout cela concerne les Nezahualcoyotls, après tout, et ils viennent directement de votre bol à burrito. Mais bon sang, les choses pourraient être pires, nous pourrions sombrer dans un marché noir de l'avocat comme les Néo-Zélandais.

RAPPORTS ORIGINAUX SUR TOUT CE QUI COMPTE DANS VOTRE BOÎTE DE RÉCEPTION.

En vous inscrivant à la newsletter de VICE, vous acceptez de recevoir des communications électroniques de VICE qui peuvent parfois inclure des publicités ou du contenu sponsorisé.


Notre amour de l'avocat détruit les forêts du Mexique

Vous les avez sûrement déjà vues : les chemises désormais omniprésentes "I Know Guacamole Is Extra" qui rendent hommage à la fois à notre nation et à notre faim insatiable d'avocats et à notre regard las du processus de commande de burrito-bowl à Chipotle. soupirons nous connaître, D'ACCORD? Et nous le voulons quand même. Que vaut un tas de haricots, de riz et de salsa sans une grosse gifle verte et crémeuse de guac ?

Et il y a une raison pour laquelle le guacamole coûte quelques dollars supplémentaires. It&aposs fait d'avocat, et les avocats sont chers. Au cas où vous ne l'auriez pas entendu, nous sommes au milieu d'une "Guacapocalypse" grâce à des coléoptères voraces, à des conditions météorologiques intempestives et à d'autres problèmes dans notre chaîne d'approvisionnement, qui a du mal à répondre à notre demande apparemment illimitée de fruits au beurre.

Oui, il y a un côté sombre de l'obsession américaine pour l'avocat. Et il semble seulement devenir plus sombre.

Selon l'Associated Press, les forêts de pins du centre du Mexique sont en péril car les agriculteurs locaux les défrichent afin de faire de la place pour davantage d'avocatiers dans le cadre de la ruée vers l'or au sud de la frontière pour nos dollars de guacamole. Et nous sommes plus qu'heureux de faire en sorte que l'argent continue de couler, comme en témoigne notre penchant pour les t-shirts ringards qui le déclarent.

Les avocatiers prospèrent dans des conditions similaires aux pins et aux sapins, tels que ceux qui poussent dans les montagnes de l'État riche en agriculture du Michoac&# xE1n. En conséquence, les agriculteurs désherbent les conifères et les remplacent par de jeunes avocatiers qu'ils peuvent camoufler dans le couvert forestier pour éviter d'être perturbés par les autorités.

Alors, quel est le problème avec l'abattage de certains arbres stupides ?, vous pourriez demander, surtout si vous êtes un type non-conservateur particulièrement insensible qui peut imaginer une vie sans les graisses saines de nos poires alligator bien-aimées. Il existe d'autres préoccupations associées à l'éclaircissement de ces forêts de Michoac, les avocatiers utilisent beaucoup plus d'eau que les pins et les sapins, buvant une grande partie de l'eau qui irait autrement dans les ruisseaux voisins et servirait d'approvisionnement à la flore et à la faune de la région. Les forêts abritent une faune locale abondante, en particulier des papillons monarques, dont beaucoup y migrent en hiver.

Sans parler de tous les produits chimiques, pesticides, engrais, etc. et de la pollution associés à l'agriculture et au transport de tous ces produits. Pensez aux gros camions encombrant les routes locales, et encore plus de bois nécessaire & donc plus d'arbres abattus & # x2014 afin d'emballer et d'expédier les produits après leur cueillette.

Selon AP, les prix des avocats montent en flèche en ce moment, passant de 86 cents chacun en janvier à environ 1,10 $ chacun en juillet 2014, et le peso ne cesse de grimper, ce qui rend la situation particulièrement avantageuse financièrement pour les agriculteurs. Malheureusement, cela conduit beaucoup d'entre eux à négliger les nombreux dommages directs et collatéraux causés par cette déforestation.

Un rapport de 2012 a montré que la culture de l'avocat au Mexique causait une perte d'environ 1 700 acres par an au cours de la première décennie du millénaire. Les autorités répriment plus durement&# x2014à la fin du mois dernier, 13 travailleurs ont été arrêtés et leurs plantes saisies après avoir abattu 347 arbres afin de transformer une parcelle de forêt en verger d'avocats&# x2014mais il y en a encore beaucoup plus cultivateurs d'avocats renégats en cavale.

Tout cela concerne les Nezahualcoyotls, après tout, et ils viennent directement de votre bol à burrito. Mais bon sang, les choses pourraient être pires, nous pourrions sombrer dans un marché noir de l'avocat comme les Néo-Zélandais.

RAPPORTS ORIGINAUX SUR TOUT CE QUI COMPTE DANS VOTRE BOÎTE DE RÉCEPTION.

En vous inscrivant à la newsletter de VICE, vous acceptez de recevoir des communications électroniques de VICE qui peuvent parfois inclure des publicités ou du contenu sponsorisé.


Notre amour de l'avocat détruit les forêts du Mexique

Vous les avez sûrement déjà vues : les chemises désormais omniprésentes "I Know Guacamole Is Extra" qui rendent hommage à la fois à notre nation et à notre faim insatiable d'avocats et à notre regard las du processus de commande de burrito-bowl à Chipotle. soupirons nous connaître, D'ACCORD? Et nous le voulons quand même. Que vaut un tas de haricots, de riz et de salsa sans une grosse tape crémeuse et verte de guac ?

Et il y a une raison pour laquelle le guacamole coûte quelques dollars supplémentaires. It&aposs fait d'avocat, et les avocats sont chers. Au cas où vous ne l'auriez pas entendu, nous sommes au milieu d'une "Guacapocalypse" grâce à des coléoptères voraces, à des conditions météorologiques intempestives et à d'autres problèmes dans notre chaîne d'approvisionnement, qui a du mal à répondre à notre demande apparemment illimitée de fruits au beurre.

Oui, il y a un côté sombre dans l'obsession de l'Amérique pour l'avocat. Et il semble seulement devenir plus sombre.

Selon l'Associated Press, les forêts de pins du centre du Mexique sont en péril car les agriculteurs locaux les défrichent afin de faire de la place pour davantage d'avocatiers dans le cadre de la ruée vers l'or au sud de la frontière pour nos dollars de guacamole. Et nous sommes plus qu'heureux de faire circuler l'argent, comme en témoigne notre penchant pour les t-shirts ringards qui le déclarent.

Les avocatiers prospèrent dans des conditions similaires à celles des pins et des sapins, tels que ceux qui poussent dans les montagnes de l'État riche en agriculture du Michoac&# xE1n. En conséquence, les agriculteurs désherbent les conifères et les remplacent par de jeunes avocatiers qu'ils peuvent camoufler dans le couvert forestier pour éviter d'être perturbés par les autorités.

Alors, quel est le problème avec l'abattage de certains arbres stupides ?, vous pourriez demander, surtout si vous êtes un type non-conservateur particulièrement insensible qui peut imaginer une vie sans les graisses saines de nos poires alligator bien-aimées. Il existe d'autres préoccupations associées à l'éclaircissage de ces forêts de Michoac, les avocatiers utilisent beaucoup plus d'eau que les pins et les sapins, buvant une grande partie de l'eau qui irait autrement dans les ruisseaux voisins et servirait d'approvisionnement à la flore et à la faune de la région. Les forêts abritent une faune locale abondante, en particulier des papillons monarques, dont beaucoup y migrent en hiver.

Sans parler de tous les produits chimiques, pesticides, engrais, etc. et de la pollution associés à l'agriculture et au transport de tous ces produits. Pensez aux gros camions encombrant les routes locales, et encore plus de bois nécessaire & donc plus d'arbres abattus & # x2014 afin d'emballer et d'expédier les produits après leur cueillette.

Selon AP, les prix des avocats montent en flèche en ce moment, passant de 86 cents chacun en janvier à environ 1,10 $ chacun en juillet 2014, et le peso ne cesse de grimper, ce qui rend la situation particulièrement avantageuse financièrement pour les agriculteurs. Malheureusement, cela conduit beaucoup d'entre eux à négliger les nombreux dommages directs et collatéraux causés par cette déforestation.

Un rapport de 2012 a montré que la culture de l'avocat au Mexique causait une perte d'environ 1 700 acres par an au cours de la première décennie du millénaire. Les autorités répriment plus durement&# x2014à la fin du mois dernier, 13 travailleurs ont été arrêtés et leurs plantes saisies après avoir abattu 347 arbres afin de transformer une parcelle de forêt en verger d'avocats&# x2014mais il y en a encore beaucoup plus cultivateurs d'avocats renégats en cavale.

Tout cela concerne les Nezahualcoyotls, après tout, et ils viennent directement de votre bol à burrito. Mais bon sang, les choses pourraient être pires, nous pourrions sombrer dans un marché noir de l'avocat comme les Néo-Zélandais.

RAPPORTS ORIGINAUX SUR TOUT CE QUI COMPTE DANS VOTRE BOÎTE DE RÉCEPTION.

En vous inscrivant à la newsletter de VICE, vous acceptez de recevoir des communications électroniques de VICE qui peuvent parfois inclure des publicités ou du contenu sponsorisé.


Notre amour de l'avocat détruit les forêts du Mexique

Vous les avez sûrement déjà vues : les chemises désormais omniprésentes "I Know Guacamole Is Extra" qui rendent hommage à la fois à notre nation et à notre faim insatiable d'avocats et à notre regard las du processus de commande de burrito-bowl à Chipotle. soupirons nous connaître, D'ACCORD? Et nous le voulons quand même. Que vaut un tas de haricots, de riz et de salsa sans une grosse tape crémeuse et verte de guac ?

Et il y a une raison pour laquelle le guacamole coûte quelques dollars supplémentaires. It&aposs fait d'avocat, et les avocats sont chers. Au cas où vous ne l'auriez pas entendu, nous sommes au milieu d'une "Guacapocalypse" grâce à des coléoptères voraces, à des conditions météorologiques intempestives et à d'autres problèmes dans notre chaîne d'approvisionnement, qui a du mal à répondre à notre demande apparemment illimitée de fruits au beurre.

Oui, il y a un côté sombre de l'obsession américaine pour l'avocat. Et il semble seulement devenir plus sombre.

Selon l'Associated Press, les forêts de pins du centre du Mexique sont en péril car les agriculteurs locaux les défrichent afin de faire de la place pour davantage d'avocatiers dans le cadre de la ruée vers l'or au sud de la frontière pour nos dollars de guacamole. Et nous sommes plus qu'heureux de faire circuler l'argent, comme en témoigne notre penchant pour les t-shirts ringards qui le déclarent.

Les avocatiers prospèrent dans des conditions similaires aux pins et aux sapins, tels que ceux qui poussent dans les montagnes de l'État riche en agriculture du Michoac&# xE1n. En conséquence, les agriculteurs désherbent les conifères et les remplacent par de jeunes avocatiers qu'ils peuvent camoufler dans le couvert forestier pour éviter d'être perturbés par les autorités.

Alors, quel est le problème avec l'abattage de certains arbres stupides ?, vous pourriez demander, surtout si vous êtes un type non-conservateur particulièrement insensible qui peut imaginer une vie sans les graisses saines de nos poires alligator bien-aimées. Il existe d'autres préoccupations associées à l'éclaircissement de ces forêts de Michoac, les avocatiers utilisent beaucoup plus d'eau que les pins et les sapins, buvant une grande partie de l'eau qui irait autrement dans les ruisseaux voisins et servirait d'approvisionnement à la flore et à la faune de la région. Les forêts abritent une faune locale abondante, en particulier des papillons monarques, dont beaucoup y migrent en hiver.

Sans parler de tous les produits chimiques, pesticides, engrais, etc. et de la pollution associés à l'agriculture et au transport de tous ces produits. Pensez aux gros camions encombrant les routes locales, et encore plus de bois nécessaire & donc plus d'arbres abattus & # x2014 afin d'emballer et d'expédier les produits après leur cueillette.

Selon AP, les prix des avocats montent en flèche en ce moment, passant de 86 cents chacun en janvier à environ 1,10 $ chacun en juillet 2014, et le peso ne cesse de grimper, ce qui rend la situation particulièrement avantageuse financièrement pour les agriculteurs. Malheureusement, cela conduit beaucoup d'entre eux à négliger les nombreux dommages directs et collatéraux causés par cette déforestation.

Un rapport de 2012 a montré que la culture de l'avocat au Mexique causait une perte d'environ 1 700 acres par an au cours de la première décennie du millénaire. Les autorités répriment plus durement&# x2014à la fin du mois dernier, 13 travailleurs ont été arrêtés et leurs plantes saisies après avoir abattu 347 arbres afin de transformer une parcelle de forêt en verger d'avocats&# x2014mais il y en a encore beaucoup plus cultivateurs d'avocats renégats en cavale.

Tout cela concerne les Nezahualcoyotls, après tout, et ils viennent directement de votre bol à burrito. Mais bon sang, les choses pourraient être pires, nous pourrions sombrer dans un marché noir de l'avocat comme les Néo-Zélandais.

RAPPORTS ORIGINAUX SUR TOUT CE QUI COMPTE DANS VOTRE BOÎTE DE RÉCEPTION.

En vous inscrivant à la newsletter de VICE, vous acceptez de recevoir des communications électroniques de VICE qui peuvent parfois inclure des publicités ou du contenu sponsorisé.


Notre amour de l'avocat détruit les forêts du Mexique

Vous les avez sûrement déjà vues : les chemises « I Know Guacamole Is Extra » désormais omniprésentes qui rendent hommage à la fois à notre nation et à notre faim insatiable d'avocats et à notre regard las du processus de commande de burrito-bol à Chipotle. soupirons nous connaître, D'ACCORD? Et nous le voulons quand même. Que vaut un tas de haricots, de riz et de salsa sans une grosse gifle verte et crémeuse de guac ?

Et il y a une raison pour laquelle le guacamole coûte quelques dollars supplémentaires. It&aposs fait d'avocat, et les avocats sont chers. Au cas où vous ne l'auriez pas entendu, nous sommes au milieu d'une "Guacapocalypse" grâce à des coléoptères voraces, à des conditions météorologiques intempestives et à d'autres problèmes dans notre chaîne d'approvisionnement, qui a du mal à répondre à notre demande apparemment illimitée de fruits au beurre.

Oui, il y a un côté sombre de l'obsession américaine pour l'avocat. Et il semble seulement devenir plus sombre.

Selon l'Associated Press, les forêts de pins du centre du Mexique sont en péril car les agriculteurs locaux les défrichent afin de faire de la place pour davantage d'avocatiers dans le cadre de la ruée vers l'or au sud de la frontière pour nos dollars de guacamole. Et nous sommes plus qu'heureux de faire circuler l'argent, comme en témoigne notre penchant pour les t-shirts ringards qui le déclarent.

Les avocatiers prospèrent dans des conditions similaires à celles des pins et des sapins, tels que ceux qui poussent dans les montagnes de l'État riche en agriculture du Michoac&# xE1n. En conséquence, les agriculteurs désherbent les conifères et les remplacent par de jeunes avocatiers qu'ils peuvent camoufler dans le couvert forestier pour éviter d'être perturbés par les autorités.

So what&aposs the problem with cutting down some stupid trees?, you might ask, especially if you&aposre a particularly insensitive non-conservationist type who can&apost imagine a life without the healthy fats of our beloved alligator pears. There are further concerns associated with thinning these Michoacán forests avocado trees use far more water than pine and fir trees, drinking up much of the water that would otherwise go to nearby streams and serve as a supply for the area&aposs flora and fauna. The forests are home to an abundance of local wildlife, particularly monarch butterflies, many of whom migrate there in the winter.

That&aposs not to mention all of the chemicals—pesticides, fertilizers, etc.𠅊nd pollution associated with farming and transporting all of these avos. Think big trucks crowding local roads, and even more wood needed𠅊nd thus more trees chopped down—in order to box up and ship the products after they&aposre picked.

According to AP, avocado prices are soaring right now—up from 86 cents each in January to roughly $1.10 each in July𠅊nd the peso isn&apost doing so hot, making the situation especially financially advantageous to farmers. Sadly, that leads many of them to overlook the great deal of both direct and collateral damage caused by this deforestation.

A 2012 report showed that avocado farming in Mexico was causing a loss of about 1,700 acres per year in the first decade of the millennium. Authorities are cracking down harder𠅊t the end of last month, 13 workers were detained and their plants seized after they were found to have cut down 347 trees in order to turn a plot of forest into an avocado orchard𠅋ut there are still many more renegade avocado farmers on the loose.

It&aposs all about the Nezahualcoyotls, after all𠅊nd they come right from your burrito bowl. But hell, things could be worse we could be sinking into an avocado black market like the New Zealanders.

ORIGINAL REPORTING ON EVERYTHING THAT MATTERS IN YOUR INBOX.

By signing up to the VICE newsletter you agree to receive electronic communications from VICE that may sometimes include advertisements or sponsored content.


Our Love of Avocado Is Destroying Mexico's Forests

Surely you&aposve seen them by now: the now-ubiquitous "I Know Guacamole Is Extra" shirts that pay homage to both our nation&aposs insatiable hunger for avocado and our weary regard of the burrito-bowl-ordering process at Chipotle. Sigh we connaître, OK? And we want it anyway. What&aposs the worth of a pile of beans, rice, and salsa without a big, creamy, green slap of guac?

And there&aposs a reason why guacamole costs a couple of extra bucks. It&aposs made of avocado, and avocados are expensive. In case you haven&apost heard, we&aposre in the midst of a "Guacapocalypse" thanks to ravenous beetles, inconvenient weather patterns, and other problems in our supply chain, which is having a hell of a time trying to meet our seemingly limitless demand for the buttery fruit.

Yes, there&aposs a dark side to America&aposs obsession with avocado. And it only seems to be getting darker.

According to the Associated Press, Central Mexico&aposs pine forests are in peril as local farmers clear them to the ground in order to make room for more avocado trees as part of the south-of-the-border Gold Rush for our guacamole dollars. And we&aposre more than happy to keep the money flowing, as evidenced by our penchant for corny T-shirts declaring it so.

Avocado trees thrive in similar conditions to pine and fir trees, such as those growing in the mountains of the agriculturally rich state of Michoacán. As a result, farmers are weeding out the coniferous trees and replacing them with young avocado trees that they can camouflage within the forest canopy to avoid being disrupted by authorities.

So what&aposs the problem with cutting down some stupid trees?, you might ask, especially if you&aposre a particularly insensitive non-conservationist type who can&apost imagine a life without the healthy fats of our beloved alligator pears. There are further concerns associated with thinning these Michoacán forests avocado trees use far more water than pine and fir trees, drinking up much of the water that would otherwise go to nearby streams and serve as a supply for the area&aposs flora and fauna. The forests are home to an abundance of local wildlife, particularly monarch butterflies, many of whom migrate there in the winter.

That&aposs not to mention all of the chemicals—pesticides, fertilizers, etc.𠅊nd pollution associated with farming and transporting all of these avos. Think big trucks crowding local roads, and even more wood needed𠅊nd thus more trees chopped down—in order to box up and ship the products after they&aposre picked.

According to AP, avocado prices are soaring right now—up from 86 cents each in January to roughly $1.10 each in July𠅊nd the peso isn&apost doing so hot, making the situation especially financially advantageous to farmers. Sadly, that leads many of them to overlook the great deal of both direct and collateral damage caused by this deforestation.

A 2012 report showed that avocado farming in Mexico was causing a loss of about 1,700 acres per year in the first decade of the millennium. Authorities are cracking down harder𠅊t the end of last month, 13 workers were detained and their plants seized after they were found to have cut down 347 trees in order to turn a plot of forest into an avocado orchard𠅋ut there are still many more renegade avocado farmers on the loose.

It&aposs all about the Nezahualcoyotls, after all𠅊nd they come right from your burrito bowl. But hell, things could be worse we could be sinking into an avocado black market like the New Zealanders.

ORIGINAL REPORTING ON EVERYTHING THAT MATTERS IN YOUR INBOX.

By signing up to the VICE newsletter you agree to receive electronic communications from VICE that may sometimes include advertisements or sponsored content.


Our Love of Avocado Is Destroying Mexico's Forests

Surely you&aposve seen them by now: the now-ubiquitous "I Know Guacamole Is Extra" shirts that pay homage to both our nation&aposs insatiable hunger for avocado and our weary regard of the burrito-bowl-ordering process at Chipotle. Sigh we connaître, OK? And we want it anyway. What&aposs the worth of a pile of beans, rice, and salsa without a big, creamy, green slap of guac?

And there&aposs a reason why guacamole costs a couple of extra bucks. It&aposs made of avocado, and avocados are expensive. In case you haven&apost heard, we&aposre in the midst of a "Guacapocalypse" thanks to ravenous beetles, inconvenient weather patterns, and other problems in our supply chain, which is having a hell of a time trying to meet our seemingly limitless demand for the buttery fruit.

Yes, there&aposs a dark side to America&aposs obsession with avocado. And it only seems to be getting darker.

According to the Associated Press, Central Mexico&aposs pine forests are in peril as local farmers clear them to the ground in order to make room for more avocado trees as part of the south-of-the-border Gold Rush for our guacamole dollars. And we&aposre more than happy to keep the money flowing, as evidenced by our penchant for corny T-shirts declaring it so.

Avocado trees thrive in similar conditions to pine and fir trees, such as those growing in the mountains of the agriculturally rich state of Michoacán. As a result, farmers are weeding out the coniferous trees and replacing them with young avocado trees that they can camouflage within the forest canopy to avoid being disrupted by authorities.

So what&aposs the problem with cutting down some stupid trees?, you might ask, especially if you&aposre a particularly insensitive non-conservationist type who can&apost imagine a life without the healthy fats of our beloved alligator pears. There are further concerns associated with thinning these Michoacán forests avocado trees use far more water than pine and fir trees, drinking up much of the water that would otherwise go to nearby streams and serve as a supply for the area&aposs flora and fauna. The forests are home to an abundance of local wildlife, particularly monarch butterflies, many of whom migrate there in the winter.

That&aposs not to mention all of the chemicals—pesticides, fertilizers, etc.𠅊nd pollution associated with farming and transporting all of these avos. Think big trucks crowding local roads, and even more wood needed𠅊nd thus more trees chopped down—in order to box up and ship the products after they&aposre picked.

According to AP, avocado prices are soaring right now—up from 86 cents each in January to roughly $1.10 each in July𠅊nd the peso isn&apost doing so hot, making the situation especially financially advantageous to farmers. Sadly, that leads many of them to overlook the great deal of both direct and collateral damage caused by this deforestation.

A 2012 report showed that avocado farming in Mexico was causing a loss of about 1,700 acres per year in the first decade of the millennium. Authorities are cracking down harder𠅊t the end of last month, 13 workers were detained and their plants seized after they were found to have cut down 347 trees in order to turn a plot of forest into an avocado orchard𠅋ut there are still many more renegade avocado farmers on the loose.

It&aposs all about the Nezahualcoyotls, after all𠅊nd they come right from your burrito bowl. But hell, things could be worse we could be sinking into an avocado black market like the New Zealanders.

ORIGINAL REPORTING ON EVERYTHING THAT MATTERS IN YOUR INBOX.

By signing up to the VICE newsletter you agree to receive electronic communications from VICE that may sometimes include advertisements or sponsored content.


Voir la vidéo: How to Make Fresh Homemade Guacamole - Easy Guacamole Recipe (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Sakus

    C'est dommage que je ne puisse pas parler maintenant - je me précipite pour travailler. Mais je serai libéré - j'écrirai certainement que je pense sur cette question.

  2. Perkinson

    Ce message, incroyable))), très intéressant pour moi :)

  3. Shakora

    Pas les difficultés!

  4. Dennie

    Quelle belle phrase

  5. Mac Adhaimh

    Je vous recommande de visiter le site Web qui a de nombreux articles sur le sujet qui vous intéresse.

  6. Andsaca

    À ce sujet, il ne peut pas être et il parle.



Écrire un message