Recettes traditionnelles

Restez calme lorsque votre avion rencontre des turbulences avec cette astuce simple

Restez calme lorsque votre avion rencontre des turbulences avec cette astuce simple

Cette astuce simple vous aidera à vous calmer, n'oubliez pas d'emporter un stylo et du papier dans votre bagage à main

Si vous devenez nerveux la prochaine fois que vous traverserez une période de turbulences, pratiquez cette astuce simple.

Quand tu es en vol qui frappe une zone de turbulence, il est naturel d'avoir peur car l'avion semble continuellement tomber et se rattraper dans les airs. La bonne nouvelle est que rien de terrible n'est jamais arrivé à un vol simplement à cause des turbulences - au-delà de l'inconfort des passagers, bien sûr.

Bien que les turbulences puissent être sévères à haute altitude, il n'y a aucune raison d'être nerveux, car les avions sont créés pour résister à ces conditions. Cependant, rester calme est beaucoup plus facile à dire qu'à faire quand tu es celui dans l'avion, donc le meilleur conseil à suivre en cas de turbulences est d'écrire votre nom à l'envers. Comme l'a dit un pilote à NBC Aujourd'hui, si vous écrivez votre nom encore et encore avec votre main non dominante, vous serez obligé de vous concentrer plus sur ce que vous écrivez que sur l'avion qui tremble autour de vous. Cela "perturbe également [votre] pensée" en vous faisant utiliser l'autre côté de votre cerveau pour ses fonctions motrices, par opposition à votre côté plus dominant.

Or, cette méthode n'est pas infaillible. Vous ne vous sentirez peut-être pas complètement à l'aise à chaque fois simplement en faisant cela, mais cela aidera certainement à calmer l'intensité de vos nerfs. Respirez et essayez de reconnaître que l'air turbulent va bientôt passer.


Voici 8 façons de calmer votre peur de l'avion

Les voyages en avion peuvent être terrifiants. En fait, près d'un quart des Américains disent avoir peur de l'avion. Donc, si votre rythme cardiaque s'accélère simplement en pensant à vous attacher à un vol turbulent à travers le pays, nous pouvons vous aider. Essayez ces conseils simples pour apaiser votre peur de l'avion.

1. Asseyez-vous à l'avant de l'avion.

Même si vous êtes coincé sur un vol super rebondissant, il y a moins de turbulences à l'avant de l'avion. Pensez-y comme à l'époque des autobus scolaires où les enfants à l'arrière prenaient l'avion chaque fois que l'autobus heurtait un nid-de-poule. C'est la même chose pour les avions.

Si vos inquiétudes augmentent avec les turbulences, cela peut valoir la peine de payer quelques dollars supplémentaires pour réserver une place dans les deux premières rangées.

2. Connaissez vos symptômes.

Ne soyez pas surpris lorsque les symptômes d'anxiété apparaissent au décollage. Si vous pouvez identifier vos symptômes à l'avance (que vous ayez tendance à vous sentir nauséeux, essoufflé, étourdi, tremblant ou que votre cœur s'emballe), vous serez mieux loti. Les gens paniquent davantage lorsqu'ils remarquent que leur corps réagit à la peur. Si vous pouvez identifier la manifestation physique de votre anxiété, c'est plus facile à gérer.

3. Utilisez un discours intérieur positif.

Lorsque vous vous promenez dans l'aéroport, rappelez-vous les aspects positifs du vol. Pensez à ce qui vous attend une fois que vous atterrissez, peut-être une aventure dans une nouvelle destination ou une réunion en famille ou entre amis.

Ça ne fait pas de mal de se donner une tape dans le dos pour avoir bravé le ciel. Tout type de renforcement positif aide.

4. Apprenez comment fonctionnent les avions.

Cela pourrait aider à atténuer certaines inquiétudes si vous pouvez comprendre ce qui fait trembler l'avion et ce qui provoque des grondements de moteur en plein vol. Faites des recherches sur Google avant le vol pour savoir comment les avions restent en l'air.

Bien que cela puisse sembler utile, ne recherchez pas les statistiques sur les accidents d'avion. Même le fait de savoir que les chances sont très faibles n'effacera pas votre peur. L'anxiété n'est pas rationnelle, mais elle peut être déjouée. Réduire les inconnues (comme pourquoi les pilotes demandent parfois aux agents de bord de s'asseoir lors d'une mauvaise période de turbulence) signifie qu'il y a moins pour relancer votre anxiété.

5. Combattez le cycle des mauvaises pensées.

Lorsque votre esprit commence à parcourir toutes les façons dont les choses pourraient mal tourner, forcez-vous activement à penser à d'autres mantras. Remplacez “Je vais mourir” par “Je’m ira bien.” Si vous vous dites que vous pourriez mourir, bien sûr, votre corps réagira avec anxiété. Ne donnez pas à votre peur plus de munitions qu'elle n'en a déjà. Au lieu de cela, assurez-vous que vous survivrez.

6. Faites une liste de choses à faire en vol.

Le voyageur sans anxiété vous dira probablement de vous distraire. Mais les esprits anxieux savent qu'il est impossible de se distraire avec désinvolture de la peur. Cependant, vous pouvez vous forcer à vous concentrer sur d'autres tâches. Si vous créez une liste de tâches que vous devez accomplir avant la fin de votre vol, vous aurez moins d'énergie à consacrer à vos soucis.

Les activités passives (comme regarder un film) laissent de la place à votre esprit, c'est pourquoi nous recommandons que votre liste contienne de petits objectifs tels que battre un niveau de votre jeu téléphonique préféré ou lire une certaine quantité d'un nouveau livre.

7. Penchez-vous dans la peur.

Cela peut sembler contre-intuitif, mais regarder un film d'horreur pendant votre vol peut être utile. Bien que cela ne calmera pas tous vos soucis, cela pourrait transférer la peur pour votre sécurité personnelle sur les personnages. Pendant toute la durée du vol, vous pouvez être absorbé par leurs luttes au lieu de vous concentrer sur les vôtres.

8. Concentrez-vous sur votre respiration.

De nombreuses personnes éprouvent des difficultés à respirer lors d'une crise de panique, alors vous concentrer sur votre respiration peut vous aider à vous calmer. Commencez par compter vos respirations, puis passez à des inspirations et des expirations régulières.

Vous pouvez également essayer la méditation. Des applications populaires comme Headspace proposent des programmes de méditation téléchargeables que vous pouvez utiliser pendant votre vol.

Il est tout à fait normal d'avoir peur avant ou pendant un vol - voler est une prémisse totalement contre nature. Mais si vous avez essayé tous les conseils et que votre peur de l'avion vous empêche d'atteindre vos objectifs de carrière ou de vie personnels, envisagez une intervention telle qu'une thérapie cognitivo-comportementale avec un professionnel qualifié.


Voici 8 façons de calmer votre peur de l'avion

Les voyages en avion peuvent être terrifiants. En fait, près d'un quart des Américains disent avoir peur de l'avion. Donc, si votre rythme cardiaque s'accélère simplement en pensant à vous attacher à un vol turbulent à travers le pays, nous pouvons vous aider. Essayez ces conseils simples pour apaiser votre peur de l'avion.

1. Asseyez-vous à l'avant de l'avion.

Même si vous êtes coincé sur un vol super rebondissant, il y a moins de turbulences à l'avant de l'avion. Pensez-y comme à l'époque du bus scolaire où les enfants à l'arrière prenaient l'avion chaque fois que le bus heurtait un nid-de-poule. C'est la même chose pour les avions.

Si vos inquiétudes augmentent avec les turbulences, cela peut valoir la peine de payer quelques dollars supplémentaires pour réserver une place dans les deux premières rangées.

2. Connaissez vos symptômes.

Ne soyez pas surpris lorsque les symptômes d'anxiété apparaissent au décollage. Si vous pouvez identifier vos symptômes à l'avance (que vous ayez tendance à vous sentir nauséeux, essoufflé, étourdi, tremblant ou que votre cœur s'emballe), vous serez mieux loti. Les gens paniquent davantage lorsqu'ils remarquent que leur corps réagit à la peur. Si vous pouvez identifier la manifestation physique de votre anxiété, c'est plus facile à gérer.

3. Utilisez un discours intérieur positif.

Lorsque vous vous promenez dans l'aéroport, rappelez-vous les aspects positifs du vol. Pensez à ce qui vous attend une fois que vous atterrissez, peut-être une aventure dans une nouvelle destination ou une réunion en famille ou entre amis.

Ça ne fait pas de mal de se donner une tape dans le dos pour avoir bravé le ciel. Tout type de renforcement positif aide.

4. Apprenez comment fonctionnent les avions.

Cela pourrait aider à atténuer certaines inquiétudes si vous pouvez comprendre ce qui fait trembler l'avion et ce qui provoque des grondements de moteur en plein vol. Faites des recherches sur Google avant le vol pour savoir comment les avions restent en l'air.

Bien que cela puisse sembler utile, ne recherchez pas les statistiques sur les accidents d'avion. Même le fait de savoir que les chances sont très faibles n'effacera pas votre peur. L'anxiété n'est pas rationnelle, mais elle peut être déjouée. Réduire les inconnues (comme pourquoi les pilotes demandent parfois aux agents de bord de s'asseoir lors d'une mauvaise période de turbulence) signifie qu'il y a moins pour relancer votre anxiété.

5. Combattez le cycle des mauvaises pensées.

Lorsque votre esprit commence à parcourir toutes les façons dont les choses pourraient mal tourner, forcez-vous activement à penser à d'autres mantras. Remplacez “Je vais mourir” par “Je’m ira bien.” Si vous vous dites que vous pourriez mourir, bien sûr, votre corps réagira avec anxiété. Ne donnez pas à votre peur plus de munitions qu'elle n'en a déjà. Au lieu de cela, assurez-vous que vous survivrez.

6. Faites une liste de choses à faire en vol.

Le voyageur sans anxiété vous dira probablement de vous distraire. Mais les esprits anxieux savent qu'il est impossible de se distraire avec désinvolture de la peur. Cependant, vous pouvez vous forcer à vous concentrer sur d'autres tâches. Si vous créez une liste de tâches que vous devez accomplir avant la fin de votre vol, vous aurez moins d'énergie à consacrer à vos soucis.

Les activités passives (comme regarder un film) laissent de la place à votre esprit, c'est pourquoi nous recommandons que votre liste contienne de petits objectifs tels que battre un niveau de votre jeu téléphonique préféré ou lire une certaine quantité d'un nouveau livre.

7. Penchez-vous dans la peur.

Cela peut sembler contre-intuitif, mais regarder un film d'horreur pendant votre vol peut être utile. Bien que cela ne calmera pas tous vos soucis, cela pourrait transférer la peur pour votre sécurité personnelle sur les personnages. Pendant toute la durée du vol, vous pouvez être absorbé par leurs luttes au lieu de vous concentrer sur les vôtres.

8. Concentrez-vous sur votre respiration.

De nombreuses personnes éprouvent des difficultés à respirer lors d'une crise de panique, alors vous concentrer sur votre respiration peut vous aider à vous calmer. Commencez par compter vos respirations, puis passez à des inspirations et des expirations régulières.

Vous pouvez également essayer la méditation. Des applications populaires comme Headspace proposent des programmes de méditation téléchargeables que vous pouvez utiliser pendant votre vol.

Il est tout à fait normal d'avoir peur avant ou pendant un vol - voler est une prémisse totalement contre nature. Mais si vous avez essayé tous les conseils et que votre peur de l'avion vous empêche d'atteindre vos objectifs de carrière ou de vie personnels, envisagez une intervention telle qu'une thérapie cognitivo-comportementale avec un professionnel qualifié.


Voici 8 façons de calmer votre peur de l'avion

Les voyages en avion peuvent être terrifiants. En fait, près d'un quart des Américains disent avoir peur de l'avion. Donc, si votre rythme cardiaque s'accélère simplement en pensant à vous attacher à un vol turbulent à travers le pays, nous pouvons vous aider. Essayez ces conseils simples pour apaiser votre peur de voler.

1. Asseyez-vous à l'avant de l'avion.

Même si vous êtes coincé sur un vol super rebondissant, il y a moins de turbulences à l'avant de l'avion. Pensez-y comme à l'époque des autobus scolaires où les enfants à l'arrière prenaient l'avion chaque fois que l'autobus heurtait un nid-de-poule. C'est la même chose pour les avions.

Si vos inquiétudes augmentent avec les turbulences, cela peut valoir la peine de payer quelques dollars supplémentaires pour réserver une place dans les deux premières rangées.

2. Connaissez vos symptômes.

Ne soyez pas surpris lorsque les symptômes d'anxiété apparaissent au décollage. Si vous pouvez identifier vos symptômes à l'avance (que vous ayez tendance à vous sentir nauséeux, essoufflé, étourdi, tremblant ou que votre cœur s'emballe), vous serez mieux loti. Les gens paniquent davantage lorsqu'ils remarquent que leur corps réagit à la peur. Si vous pouvez identifier la manifestation physique de votre anxiété, c'est plus facile à gérer.

3. Utilisez un discours intérieur positif.

Lorsque vous vous promenez dans l'aéroport, rappelez-vous les aspects positifs du vol. Pensez à ce qui vous attend une fois que vous atterrissez, peut-être une aventure dans une nouvelle destination ou une réunion en famille ou entre amis.

Ça ne fait pas de mal de se donner une tape dans le dos pour avoir bravé le ciel. Tout type de renforcement positif aide.

4. Apprenez comment fonctionnent les avions.

Cela pourrait aider à atténuer certaines inquiétudes si vous pouvez comprendre ce qui fait trembler l'avion et ce qui provoque des grondements de moteur en plein vol. Faites des recherches sur Google avant le vol pour savoir comment les avions restent en l'air.

Bien que cela puisse sembler utile, ne recherchez pas les statistiques d'accidents d'avion. Même le fait de savoir que les chances sont très faibles n'effacera pas votre peur. L'anxiété n'est pas rationnelle, mais elle peut être déjouée. Réduire les inconnues (comme pourquoi les pilotes demandent parfois aux agents de bord de s'asseoir lors d'une mauvaise période de turbulence) signifie qu'il y a moins pour relancer votre anxiété.

5. Combattez le cycle des mauvaises pensées.

Lorsque votre esprit commence à parcourir toutes les façons dont les choses pourraient mal tourner, forcez-vous activement à penser à d'autres mantras. Remplacez “Je vais mourir” par “Je’m ira bien.” Si vous vous dites que vous pourriez mourir, bien sûr, votre corps réagira avec anxiété. Ne donnez pas à votre peur plus de munitions qu'elle n'en a déjà. Au lieu de cela, assurez-vous que vous survivrez.

6. Faites une liste de choses à faire en vol.

Le voyageur sans anxiété vous dira probablement de vous distraire. Mais les esprits anxieux savent qu'il est impossible de se distraire avec désinvolture de la peur. Cependant, vous pouvez vous forcer à vous concentrer sur d'autres tâches. Si vous créez une liste de tâches que vous devez accomplir avant la fin de votre vol, vous aurez moins d'énergie à consacrer à vos soucis.

Les activités passives (comme regarder un film) laissent de la place à votre esprit, c'est pourquoi nous recommandons que votre liste contienne de petits objectifs tels que battre un niveau de votre jeu téléphonique préféré ou lire une certaine quantité d'un nouveau livre.

7. Penchez-vous dans la peur.

Cela peut sembler contre-intuitif, mais regarder un film d'horreur pendant votre vol peut être utile. Bien que cela ne calmera pas tous vos soucis, cela pourrait transférer la peur pour votre sécurité personnelle sur les personnages. Pendant toute la durée du vol, vous pouvez être absorbé par leurs luttes au lieu de vous concentrer sur les vôtres.

8. Concentrez-vous sur votre respiration.

De nombreuses personnes éprouvent des difficultés à respirer lors d'une crise de panique, alors vous concentrer sur votre respiration peut vous aider à vous calmer. Commencez par compter vos respirations, puis passez à des inspirations et des expirations régulières.

Vous pouvez également essayer la méditation. Des applications populaires comme Headspace proposent des programmes de méditation téléchargeables que vous pouvez utiliser pendant votre vol.

Il est tout à fait normal d'avoir peur avant ou pendant un vol - voler est une prémisse totalement contre nature. Mais si vous avez essayé tous les conseils et que votre peur de l'avion vous empêche d'atteindre vos objectifs de carrière ou de vie personnels, envisagez une intervention telle qu'une thérapie cognitivo-comportementale avec un professionnel qualifié.


Voici 8 façons de calmer votre peur de l'avion

Les voyages en avion peuvent être terrifiants. En fait, près d'un quart des Américains disent avoir peur de l'avion. Donc, si votre rythme cardiaque s'accélère simplement en pensant à vous attacher à un vol turbulent à travers le pays, nous pouvons vous aider. Essayez ces conseils simples pour apaiser votre peur de l'avion.

1. Asseyez-vous à l'avant de l'avion.

Même si vous êtes coincé sur un vol super rebondissant, il y a moins de turbulences à l'avant de l'avion. Pensez-y comme à l'époque des autobus scolaires où les enfants à l'arrière prenaient l'avion chaque fois que l'autobus heurtait un nid-de-poule. C'est la même chose pour les avions.

Si vos inquiétudes augmentent avec les turbulences, cela peut valoir la peine de payer quelques dollars supplémentaires pour réserver une place dans les deux premières rangées.

2. Connaissez vos symptômes.

Ne soyez pas surpris lorsque les symptômes d'anxiété apparaissent au décollage. Si vous pouvez identifier vos symptômes à l'avance (que vous ayez tendance à vous sentir nauséeux, essoufflé, étourdi, tremblant ou que votre cœur s'emballe), vous serez mieux loti. Les gens paniquent davantage lorsqu'ils remarquent que leur corps réagit à la peur. Si vous pouvez identifier la manifestation physique de votre anxiété, c'est plus facile à gérer.

3. Utilisez un discours intérieur positif.

Lorsque vous vous promenez dans l'aéroport, rappelez-vous les aspects positifs du vol. Pensez à ce qui vous attend une fois que vous atterrissez, peut-être une aventure dans une nouvelle destination ou une réunion en famille ou entre amis.

Ça ne fait pas de mal de se donner une tape dans le dos pour avoir bravé le ciel. Tout type de renforcement positif aide.

4. Apprenez comment fonctionnent les avions.

Cela pourrait aider à atténuer certaines inquiétudes si vous pouvez comprendre ce qui fait trembler l'avion et ce qui provoque des grondements de moteur en plein vol. Faites des recherches sur Google avant le vol pour savoir comment les avions restent en l'air.

Bien que cela puisse sembler utile, ne recherchez pas les statistiques d'accidents d'avion. Même le fait de savoir que les chances sont très faibles n'effacera pas votre peur. L'anxiété n'est pas rationnelle, mais elle peut être déjouée. Réduire les inconnues (comme pourquoi les pilotes demandent parfois aux agents de bord de s'asseoir lors d'une mauvaise période de turbulence) signifie qu'il y a moins pour relancer votre anxiété.

5. Combattez le cycle des mauvaises pensées.

Lorsque votre esprit commence à parcourir toutes les façons dont les choses pourraient mal tourner, forcez-vous activement à penser à d'autres mantras. Remplacez “Je vais mourir” par “Je’m ira bien.” Si vous vous dites que vous pourriez mourir, bien sûr, votre corps réagira avec anxiété. Ne donnez pas à votre peur plus de munitions qu'elle n'en a déjà. Au lieu de cela, assurez-vous que vous survivrez.

6. Faites une liste de choses à faire en vol.

Le voyageur sans anxiété vous dira probablement de vous distraire. Mais les esprits anxieux savent qu'il est impossible de se distraire avec désinvolture de la peur. Cependant, vous pouvez vous forcer à vous concentrer sur d'autres tâches. Si vous créez une liste de tâches que vous devez accomplir avant la fin de votre vol, vous aurez moins d'énergie à consacrer à vos soucis.

Les activités passives (comme regarder un film) laissent de la place à votre esprit, c'est pourquoi nous recommandons que votre liste contienne de petits objectifs tels que battre un niveau de votre jeu téléphonique préféré ou lire une certaine quantité d'un nouveau livre.

7. Penchez-vous dans la peur.

Cela peut sembler contre-intuitif, mais regarder un film d'horreur pendant votre vol peut être utile. Bien que cela ne calmera pas tous vos soucis, cela pourrait transférer la peur pour votre sécurité personnelle sur les personnages. Pendant toute la durée du vol, vous pouvez être absorbé par leurs luttes au lieu de vous concentrer sur les vôtres.

8. Concentrez-vous sur votre respiration.

De nombreuses personnes ont des difficultés à respirer lors d'une crise de panique, alors vous concentrer sur votre respiration peut vous aider à vous calmer. Commencez par compter vos respirations, puis passez à des inspirations et des expirations régulières.

Vous pouvez également essayer la méditation. Des applications populaires comme Headspace proposent des programmes de méditation téléchargeables que vous pouvez utiliser pendant votre vol.

Il est tout à fait normal d'avoir peur avant ou pendant un vol - voler est une prémisse totalement contre nature. Mais si vous avez essayé tous les conseils et que votre peur de l'avion vous empêche d'atteindre vos objectifs de carrière ou de vie personnels, envisagez une intervention telle qu'une thérapie cognitivo-comportementale avec un professionnel qualifié.


Voici 8 façons de calmer votre peur de l'avion

Les voyages en avion peuvent être terrifiants. En fait, près d'un quart des Américains disent avoir peur de l'avion. Donc, si votre rythme cardiaque s'accélère simplement en pensant à vous attacher à un vol turbulent à travers le pays, nous pouvons vous aider. Essayez ces conseils simples pour apaiser votre peur de l'avion.

1. Asseyez-vous à l'avant de l'avion.

Même si vous êtes coincé sur un vol super rebondissant, il y a moins de turbulences à l'avant de l'avion. Pensez-y comme à l'époque du bus scolaire où les enfants à l'arrière prenaient l'avion chaque fois que le bus heurtait un nid-de-poule. C'est la même chose pour les avions.

Si vos inquiétudes augmentent avec les turbulences, cela peut valoir la peine de payer quelques dollars supplémentaires pour réserver une place dans les deux premières rangées.

2. Connaissez vos symptômes.

Ne soyez pas surpris lorsque les symptômes d'anxiété apparaissent au décollage. Si vous pouvez identifier vos symptômes à l'avance (que vous ayez tendance à vous sentir nauséeux, essoufflé, étourdi, tremblant ou que votre cœur s'emballe), vous serez mieux loti. Les gens paniquent davantage lorsqu'ils remarquent que leur corps réagit à la peur. Si vous pouvez identifier la manifestation physique de votre anxiété, c'est plus facile à gérer.

3. Utilisez un discours intérieur positif.

Lorsque vous vous promenez dans l'aéroport, rappelez-vous les aspects positifs du vol. Pensez à ce qui vous attend une fois que vous atterrissez, peut-être une aventure dans une nouvelle destination ou une réunion en famille ou entre amis.

Ça ne fait pas de mal de se donner une tape dans le dos pour avoir bravé le ciel. Tout type de renforcement positif aide.

4. Apprenez comment fonctionnent les avions.

Cela pourrait aider à atténuer certaines inquiétudes si vous pouvez comprendre ce qui fait trembler l'avion et ce qui provoque des grondements de moteur en plein vol. Faites des recherches sur Google avant le vol pour savoir comment les avions restent en l'air.

Bien que cela puisse sembler utile, ne recherchez pas les statistiques d'accidents d'avion. Même le fait de savoir que les chances sont très faibles n'effacera pas votre peur. L'anxiété n'est pas rationnelle, mais elle peut être déjouée. Réduire les inconnues (comme pourquoi les pilotes demandent parfois aux agents de bord de s'asseoir lors d'une mauvaise période de turbulence) signifie qu'il y a moins pour relancer votre anxiété.

5. Combattez le cycle des mauvaises pensées.

Lorsque votre esprit commence à parcourir toutes les façons dont les choses pourraient mal tourner, forcez-vous activement à penser à d'autres mantras. Remplacez “Je vais mourir” par “Je’m ira bien.” Si vous vous dites que vous pourriez mourir, bien sûr, votre corps réagira avec anxiété. Ne donnez pas à votre peur plus de munitions qu'elle n'en a déjà. Au lieu de cela, assurez-vous que vous survivrez.

6. Faites une liste de choses à faire en vol.

Le voyageur sans anxiété vous dira probablement de vous distraire. Mais les esprits anxieux savent qu'il est impossible de se distraire avec désinvolture de la peur. Cependant, vous pouvez vous forcer à vous concentrer sur d'autres tâches. Si vous créez une liste de tâches que vous devez accomplir avant la fin de votre vol, vous aurez moins d'énergie à consacrer à vos soucis.

Les activités passives (comme regarder un film) laissent de la place à votre esprit, c'est pourquoi nous recommandons que votre liste contienne de petits objectifs tels que battre un niveau de votre jeu téléphonique préféré ou lire une certaine quantité d'un nouveau livre.

7. Penchez-vous dans la peur.

Cela peut sembler contre-intuitif, mais regarder un film d'horreur pendant votre vol peut être utile. Bien que cela ne calmera pas tous vos soucis, cela pourrait transférer la peur pour votre sécurité personnelle sur les personnages. Pendant toute la durée du vol, vous pouvez être absorbé par leurs luttes au lieu de vous concentrer sur les vôtres.

8. Concentrez-vous sur votre respiration.

De nombreuses personnes éprouvent des difficultés à respirer lors d'une crise de panique, alors vous concentrer sur votre respiration peut vous aider à vous calmer. Commencez par compter vos respirations, puis passez à des inspirations et des expirations régulières.

Vous pouvez également essayer la méditation. Des applications populaires comme Headspace proposent des programmes de méditation téléchargeables que vous pouvez utiliser pendant votre vol.

Il est tout à fait normal d'avoir peur avant ou pendant un vol - voler est une prémisse totalement contre nature. Mais si vous avez essayé tous les conseils et que votre peur de l'avion vous empêche d'atteindre vos objectifs de carrière ou de vie personnels, envisagez une intervention telle qu'une thérapie cognitivo-comportementale avec un professionnel qualifié.


Voici 8 façons de calmer votre peur de l'avion

Les voyages en avion peuvent être terrifiants. En fait, près d'un quart des Américains déclarent avoir peur de l'avion. Donc, si votre rythme cardiaque s'accélère simplement en pensant à vous attacher à un vol turbulent à travers le pays, nous pouvons vous aider. Essayez ces conseils simples pour apaiser votre peur de voler.

1. Asseyez-vous à l'avant de l'avion.

Même si vous êtes coincé sur un vol super rebondissant, il y a moins de turbulences à l'avant de l'avion. Pensez-y comme à l'époque du bus scolaire où les enfants à l'arrière prenaient l'avion chaque fois que le bus heurtait un nid-de-poule. C'est la même chose pour les avions.

Si vos inquiétudes augmentent avec les turbulences, cela peut valoir la peine de payer quelques dollars supplémentaires pour réserver une place dans les deux premières rangées.

2. Connaissez vos symptômes.

Ne soyez pas surpris lorsque les symptômes d'anxiété apparaissent au décollage. Si vous pouvez identifier vos symptômes à l'avance (que vous ayez tendance à vous sentir nauséeux, essoufflé, étourdi, tremblant ou que votre cœur s'emballe), vous serez mieux loti. Les gens paniquent davantage lorsqu'ils remarquent que leur corps réagit à la peur. Si vous pouvez identifier la manifestation physique de votre anxiété, c'est plus facile à gérer.

3. Utilisez un discours intérieur positif.

Lorsque vous vous promenez dans l'aéroport, rappelez-vous les aspects positifs du vol. Pensez à ce qui vous attend une fois que vous atterrissez, peut-être une aventure dans une nouvelle destination ou une réunion en famille ou entre amis.

Ça ne fait pas de mal de se donner une tape dans le dos pour avoir bravé le ciel. Tout type de renforcement positif aide.

4. Apprenez comment fonctionnent les avions.

Cela pourrait aider à atténuer certaines inquiétudes si vous pouvez comprendre ce qui fait trembler l'avion et ce qui provoque des grondements de moteur en plein vol. Faites des recherches sur Google avant le vol pour savoir comment les avions restent en l'air.

Bien que cela puisse sembler utile, ne recherchez pas les statistiques d'accidents d'avion. Même le fait de savoir que les chances sont très faibles n'effacera pas votre peur. L'anxiété n'est pas rationnelle, mais elle peut être déjouée. Réduire les inconnues (comme pourquoi les pilotes demandent parfois aux agents de bord de s'asseoir lors d'une mauvaise période de turbulence) signifie qu'il y a moins pour relancer votre anxiété.

5. Combattez le cycle des mauvaises pensées.

Lorsque votre esprit commence à parcourir toutes les façons dont les choses pourraient mal tourner, forcez-vous activement à penser à d'autres mantras. Remplacez “Je vais mourir” par “Je’m ira bien.” Si vous vous dites que vous pourriez mourir, bien sûr, votre corps réagira avec anxiété. Ne donnez pas à votre peur plus de munitions qu'elle n'en a déjà. Au lieu de cela, assurez-vous que vous survivrez.

6. Faites une liste de choses à faire en vol.

Le voyageur sans anxiété vous dira probablement de vous distraire. Mais les esprits anxieux savent qu'il est impossible de se distraire avec désinvolture de la peur. Cependant, vous pouvez vous forcer à vous concentrer sur d'autres tâches. Si vous créez une liste de tâches que vous devez accomplir avant la fin de votre vol, vous aurez moins d'énergie à consacrer à vos soucis.

Les activités passives (comme regarder un film) laissent de la place à votre esprit, c'est pourquoi nous recommandons que votre liste contienne de petits objectifs tels que battre un niveau de votre jeu téléphonique préféré ou lire une certaine quantité d'un nouveau livre.

7. Penchez-vous dans la peur.

Cela peut sembler contre-intuitif, mais regarder un film d'horreur pendant votre vol peut être utile. Bien que cela ne calmera pas tous vos soucis, cela pourrait transférer la peur pour votre sécurité personnelle sur les personnages. Pendant toute la durée du vol, vous pouvez être absorbé par leurs luttes au lieu de vous concentrer sur les vôtres.

8. Concentrez-vous sur votre respiration.

De nombreuses personnes éprouvent des difficultés à respirer lors d'une crise de panique, alors vous concentrer sur votre respiration peut vous aider à vous calmer. Commencez par compter vos respirations, puis passez à des inspirations et des expirations régulières.

Vous pouvez également essayer la méditation. Des applications populaires comme Headspace proposent des programmes de méditation téléchargeables que vous pouvez utiliser pendant votre vol.

Il est tout à fait normal d'avoir peur avant ou pendant un vol - voler est une prémisse totalement contre nature. Mais si vous avez essayé tous les conseils et que votre peur de l'avion vous empêche d'atteindre vos objectifs de carrière ou de vie personnels, envisagez une intervention telle qu'une thérapie cognitivo-comportementale avec un professionnel qualifié.


Voici 8 façons de calmer votre peur de l'avion

Les voyages en avion peuvent être terrifiants. En fait, près d'un quart des Américains déclarent avoir peur de l'avion. Donc, si votre rythme cardiaque s'accélère simplement en pensant à vous attacher à un vol turbulent à travers le pays, nous pouvons vous aider. Essayez ces conseils simples pour apaiser votre peur de voler.

1. Asseyez-vous à l'avant de l'avion.

Même si vous êtes coincé sur un vol super rebondissant, il y a moins de turbulences à l'avant de l'avion. Pensez-y comme à l'époque des autobus scolaires où les enfants à l'arrière prenaient l'avion chaque fois que l'autobus heurtait un nid-de-poule. C'est la même chose pour les avions.

Si vos inquiétudes augmentent avec les turbulences, cela peut valoir la peine de payer quelques dollars supplémentaires pour réserver une place dans les deux premières rangées.

2. Connaissez vos symptômes.

Ne soyez pas surpris lorsque les symptômes d'anxiété apparaissent au décollage. Si vous pouvez identifier vos symptômes à l'avance (que vous ayez tendance à vous sentir nauséeux, essoufflé, étourdi, tremblant ou que votre cœur s'emballe), vous serez mieux loti. Les gens paniquent davantage lorsqu'ils remarquent que leur corps réagit à la peur. Si vous pouvez identifier la manifestation physique de votre anxiété, c'est plus facile à gérer.

3. Utilisez un discours intérieur positif.

Lorsque vous vous promenez dans l'aéroport, rappelez-vous les aspects positifs du vol. Pensez à ce qui vous attend une fois que vous atterrissez, peut-être une aventure dans une nouvelle destination ou une réunion en famille ou entre amis.

Ça ne fait pas de mal de se donner une tape dans le dos pour avoir bravé le ciel. Tout type de renforcement positif aide.

4. Apprenez comment fonctionnent les avions.

Cela pourrait aider à atténuer certaines inquiétudes si vous pouvez comprendre ce qui fait trembler l'avion et ce qui provoque des grondements de moteur en plein vol. Faites des recherches sur Google avant le vol pour savoir comment les avions restent en l'air.

Bien que cela puisse sembler utile, ne recherchez pas les statistiques sur les accidents d'avion. Même le fait de savoir que les chances sont très faibles n'effacera pas votre peur. L'anxiété n'est pas rationnelle, mais elle peut être déjouée. Réduire les inconnues (comme pourquoi les pilotes demandent parfois aux agents de bord de s'asseoir lors d'une mauvaise période de turbulence) signifie qu'il y a moins pour relancer votre anxiété.

5. Combattez le cycle des mauvaises pensées.

Lorsque votre esprit commence à parcourir toutes les façons dont les choses pourraient mal tourner, forcez-vous activement à penser à d'autres mantras. Remplacez “Je vais mourir” par “Je’m ira bien.” Si vous vous dites que vous pourriez mourir, bien sûr, votre corps réagira avec anxiété. Ne donnez pas à votre peur plus de munitions qu'elle n'en a déjà. Au lieu de cela, assurez-vous que vous survivrez.

6. Faites une liste de choses à faire en vol.

Le voyageur sans anxiété vous dira probablement de vous distraire. Mais les esprits anxieux savent qu'il est impossible de se distraire avec désinvolture de la peur. Cependant, vous pouvez vous forcer à vous concentrer sur d'autres tâches. Si vous créez une liste de tâches que vous devez accomplir avant la fin de votre vol, vous aurez moins d'énergie à consacrer à vos soucis.

Les activités passives (comme regarder un film) laissent de la place à votre esprit, c'est pourquoi nous recommandons que votre liste contienne de petits objectifs tels que battre un niveau de votre jeu téléphonique préféré ou lire une certaine quantité d'un nouveau livre.

7. Penchez-vous dans la peur.

Cela peut sembler contre-intuitif, mais regarder un film d'horreur pendant votre vol peut être utile. Bien que cela ne calmera pas tous vos soucis, cela pourrait transférer la peur pour votre sécurité personnelle sur les personnages. Pendant toute la durée du vol, vous pouvez être absorbé par leurs luttes au lieu de vous concentrer sur les vôtres.

8. Concentrez-vous sur votre respiration.

De nombreuses personnes ont des difficultés à respirer lors d'une crise de panique, alors vous concentrer sur votre respiration peut vous aider à vous calmer. Commencez par compter vos respirations, puis passez à des inspirations et des expirations régulières.

Vous pouvez également essayer la méditation. Des applications populaires telles que Headspace proposent des programmes de méditation téléchargeables que vous pouvez utiliser pendant votre vol.

It’s perfectly normal to feel scared before or during a flight – flying is a totally unnatural premise. But if you’ve tried all the tips and your fear of flying is interfering with reaching your career or personal life goals, consider an intervention such as cognitive behavioral therapy with a trained professional.


Here Are 8 Ways To Calm Your Fear Of Flying

Air travel can be terrifying. In fact, nearly a quarter of Americans say they have a fear of flying. So if your heart rate speeds up just by thinking about strapping into a turbulent flight across the country, we can help. Try these easy tips to help soothe your fear of flying.

1. Sit in the front of the plane.

Even if you’re stuck on a super bouncy flight, there’s less turbulence in the front of the plane. Think of it like the school bus days when the kids in the back would go flying anytime the bus hit a pothole. It’s the same for planes.

If your worries increase with turbulence, it might be worth paying a couple extra dollars to reserve a seat in the first couple rows.

2. Know your symptoms.

Don’t be surprised when the symptoms of anxiety show up at take-off. If you can identify your symptoms ahead of time (whether you tend to feel nauseated, out of breath, dizzy, shaky or like your heart is racing), you’ll be better off. People panic more when they notice their bodies reacting to fear. If you can pinpoint the physical manifestation of your anxiety, it’s easier to handle.

3. Use positive self-talk.

When you’re walking through the airport, remind yourself of the positive aspects of flying. Think about what awaits you once you land, maybe an adventure in a new destination or a reunion with family or friends.

It doesn’t hurt to give yourself a pat on the back for braving the skies. Any kind of positive reinforcement helps.

4. Learn how airplanes work.

It might help alleviate some worries if you can understand what makes the plane shake and what causes engine rumblings mid-flight. Do some pre-flight Googling about how planes stay in the air.

Although it might seem helpful, do not search plane crash statistics. Even knowing the chances are very low will not squash your fear. Anxiety is not rational, but it can be outsmarted. Lessening unknowns (like why pilots occasionally ask flight attendants to take their seats during a bad bout of turbulence) means there’s less to jumpstart your anxiety.

5. Fight the cycle of bad thoughts.

When your mind starts racing through all the ways things could go wrong, actively force yourself to think of other mantras. Replace “I’m going to die” with “I’m going to be fine.” If you tell yourself you might die, of course, your body will react with anxiety. Don’t give your fear more ammunition than it already has. Instead, assure yourself you will survive.

6. Make an in-flight to-do list.

The anxiety-free traveler will probably tell you to distract yourself. But anxious minds know it’s impossible to casually distract yourself from fear. However, you can force yourself to focus on other tasks. If you create a to-do list that you must accomplish by the end of your flight, you’ll have less energy to use on worry.

Passive activities (like watching a movie) leave room for your mind to wander, so we’d recommend your list contain little goals such as beating a level of your favorite phone game or reading a certain amount of a new book.

7. Lean into the fear.

It might seem counter-intuitive, but watching a scary movie during your flight can be helpful. While it won’t calm all your worries, it might transfer the fear for your personal safety onto the characters. For the duration of the flight, you can be engrossed in their struggles instead of focusing on your own.

8. Focus on your breathing.

Many people experience difficulties breathing during a panic attack, so putting focus on your breath can help you calm down. Start by counting your breaths, then transition into even inhales and exhales.

You can also try meditation. Popular apps like Headspace have downloadable meditation programs you can use during your flight.

It’s perfectly normal to feel scared before or during a flight – flying is a totally unnatural premise. But if you’ve tried all the tips and your fear of flying is interfering with reaching your career or personal life goals, consider an intervention such as cognitive behavioral therapy with a trained professional.


Here Are 8 Ways To Calm Your Fear Of Flying

Air travel can be terrifying. In fact, nearly a quarter of Americans say they have a fear of flying. So if your heart rate speeds up just by thinking about strapping into a turbulent flight across the country, we can help. Try these easy tips to help soothe your fear of flying.

1. Sit in the front of the plane.

Even if you’re stuck on a super bouncy flight, there’s less turbulence in the front of the plane. Think of it like the school bus days when the kids in the back would go flying anytime the bus hit a pothole. It’s the same for planes.

If your worries increase with turbulence, it might be worth paying a couple extra dollars to reserve a seat in the first couple rows.

2. Know your symptoms.

Don’t be surprised when the symptoms of anxiety show up at take-off. If you can identify your symptoms ahead of time (whether you tend to feel nauseated, out of breath, dizzy, shaky or like your heart is racing), you’ll be better off. People panic more when they notice their bodies reacting to fear. If you can pinpoint the physical manifestation of your anxiety, it’s easier to handle.

3. Use positive self-talk.

When you’re walking through the airport, remind yourself of the positive aspects of flying. Think about what awaits you once you land, maybe an adventure in a new destination or a reunion with family or friends.

It doesn’t hurt to give yourself a pat on the back for braving the skies. Any kind of positive reinforcement helps.

4. Learn how airplanes work.

It might help alleviate some worries if you can understand what makes the plane shake and what causes engine rumblings mid-flight. Do some pre-flight Googling about how planes stay in the air.

Although it might seem helpful, do not search plane crash statistics. Even knowing the chances are very low will not squash your fear. Anxiety is not rational, but it can be outsmarted. Lessening unknowns (like why pilots occasionally ask flight attendants to take their seats during a bad bout of turbulence) means there’s less to jumpstart your anxiety.

5. Fight the cycle of bad thoughts.

When your mind starts racing through all the ways things could go wrong, actively force yourself to think of other mantras. Replace “I’m going to die” with “I’m going to be fine.” If you tell yourself you might die, of course, your body will react with anxiety. Don’t give your fear more ammunition than it already has. Instead, assure yourself you will survive.

6. Make an in-flight to-do list.

The anxiety-free traveler will probably tell you to distract yourself. But anxious minds know it’s impossible to casually distract yourself from fear. However, you can force yourself to focus on other tasks. If you create a to-do list that you must accomplish by the end of your flight, you’ll have less energy to use on worry.

Passive activities (like watching a movie) leave room for your mind to wander, so we’d recommend your list contain little goals such as beating a level of your favorite phone game or reading a certain amount of a new book.

7. Lean into the fear.

It might seem counter-intuitive, but watching a scary movie during your flight can be helpful. While it won’t calm all your worries, it might transfer the fear for your personal safety onto the characters. For the duration of the flight, you can be engrossed in their struggles instead of focusing on your own.

8. Focus on your breathing.

Many people experience difficulties breathing during a panic attack, so putting focus on your breath can help you calm down. Start by counting your breaths, then transition into even inhales and exhales.

You can also try meditation. Popular apps like Headspace have downloadable meditation programs you can use during your flight.

It’s perfectly normal to feel scared before or during a flight – flying is a totally unnatural premise. But if you’ve tried all the tips and your fear of flying is interfering with reaching your career or personal life goals, consider an intervention such as cognitive behavioral therapy with a trained professional.


Here Are 8 Ways To Calm Your Fear Of Flying

Air travel can be terrifying. In fact, nearly a quarter of Americans say they have a fear of flying. So if your heart rate speeds up just by thinking about strapping into a turbulent flight across the country, we can help. Try these easy tips to help soothe your fear of flying.

1. Sit in the front of the plane.

Even if you’re stuck on a super bouncy flight, there’s less turbulence in the front of the plane. Think of it like the school bus days when the kids in the back would go flying anytime the bus hit a pothole. It’s the same for planes.

If your worries increase with turbulence, it might be worth paying a couple extra dollars to reserve a seat in the first couple rows.

2. Know your symptoms.

Don’t be surprised when the symptoms of anxiety show up at take-off. If you can identify your symptoms ahead of time (whether you tend to feel nauseated, out of breath, dizzy, shaky or like your heart is racing), you’ll be better off. People panic more when they notice their bodies reacting to fear. If you can pinpoint the physical manifestation of your anxiety, it’s easier to handle.

3. Use positive self-talk.

When you’re walking through the airport, remind yourself of the positive aspects of flying. Think about what awaits you once you land, maybe an adventure in a new destination or a reunion with family or friends.

It doesn’t hurt to give yourself a pat on the back for braving the skies. Any kind of positive reinforcement helps.

4. Learn how airplanes work.

It might help alleviate some worries if you can understand what makes the plane shake and what causes engine rumblings mid-flight. Do some pre-flight Googling about how planes stay in the air.

Although it might seem helpful, do not search plane crash statistics. Even knowing the chances are very low will not squash your fear. Anxiety is not rational, but it can be outsmarted. Lessening unknowns (like why pilots occasionally ask flight attendants to take their seats during a bad bout of turbulence) means there’s less to jumpstart your anxiety.

5. Fight the cycle of bad thoughts.

When your mind starts racing through all the ways things could go wrong, actively force yourself to think of other mantras. Replace “I’m going to die” with “I’m going to be fine.” If you tell yourself you might die, of course, your body will react with anxiety. Don’t give your fear more ammunition than it already has. Instead, assure yourself you will survive.

6. Make an in-flight to-do list.

The anxiety-free traveler will probably tell you to distract yourself. But anxious minds know it’s impossible to casually distract yourself from fear. However, you can force yourself to focus on other tasks. If you create a to-do list that you must accomplish by the end of your flight, you’ll have less energy to use on worry.

Passive activities (like watching a movie) leave room for your mind to wander, so we’d recommend your list contain little goals such as beating a level of your favorite phone game or reading a certain amount of a new book.

7. Lean into the fear.

It might seem counter-intuitive, but watching a scary movie during your flight can be helpful. While it won’t calm all your worries, it might transfer the fear for your personal safety onto the characters. For the duration of the flight, you can be engrossed in their struggles instead of focusing on your own.

8. Focus on your breathing.

Many people experience difficulties breathing during a panic attack, so putting focus on your breath can help you calm down. Start by counting your breaths, then transition into even inhales and exhales.

You can also try meditation. Popular apps like Headspace have downloadable meditation programs you can use during your flight.

It’s perfectly normal to feel scared before or during a flight – flying is a totally unnatural premise. But if you’ve tried all the tips and your fear of flying is interfering with reaching your career or personal life goals, consider an intervention such as cognitive behavioral therapy with a trained professional.


Voir la vidéo: Uusi kone (Novembre 2021).